Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région

Je n'ai plus de plaisir, que faire ?

Il suffit de poser la question dans un moteur de recherche pour tomber sur des dizaines de forums où des internautes discutent du sujet, certains appelant à l'aide, pour constater que le problème n'a rien d'anodin, et mérite d'être pris très au sérieux. Quand l'absence de plaisir n'est pas ponctuelle, mais régulière, ou permanente, on parle d'anorgasmie. Elle peut avoir plusieurs origines et plusieurs causes, qu'il faut absolument rechercher et traiter pour sortir de l'impasse.

Car l'anorgasmie n'a que peu de chances de passer toute seule, sans intervention ou action de la part de celui qui en souffre, et, le cas échéant, de son partenaire sexuel.

 

Il faut d'abord distinguer l'orgasme du plaisir. Si les hommes connaissent normalement quasi systématiquement l'orgasme, pour des raisons fonctionnelles, celui-ci accompagnant l'éjaculation, ils peuvent ne pas ressentir de plaisir en amont. À l'inverse, les femmes, dans une relation sexuelle, peuvent ressentir du plaisir, sans pour autant connaître l'orgasme. Ou bien aucun des deux.

 

L'absence de plaisir touche aussi bien la femme que l'homme

Dans cet article, nous nous intéresserons spécifiquement à l'absence de plaisir, chez la femme comme chez l'homme. 

Pour savoir si le problème est ponctuel, régulier, ou permanent, il faut objectivement observer le phénomène sur quelques mois avant de s'inquiéter. Le stress, des problèmes de santé ou relationnels, des problèmes de couple, la morosité qui accompagne chez certains l'entrée dans l'hiver (on parle alors de dépression saisonnière), une dépression, peuvent expliquer cette perte de sens passagère. Si en revanche, l'absence de plaisir semble être la constante de la vie sexuelle de celui qui s'en plaint, depuis qu'il connaît une activité sexuelle, ou depuis un moment précis de sa vie qu'il faut identifier, il est grand temps de s'en préoccuper. 

Soyons concrets : vous ne trouverez pas la solution à vos problèmes en posant des questions sur Internet à d'autres personnes qui souffrent ou "s'intéressent" à ce problème, au risque en plus d'affronter des moqueries ou de faire de mauvaises rencontres virtuelles voire réelles, en croisant des prédateurs ou des obsédés.  

Les problèmes sexuels ne se résolvent pas tout seuls : il faut parler 

Vous aurez en revanche beaucoup plus de chances d'avancer en commençant par en parler avec une personne de confiance dans votre entourage, de préférence un ou une amie, ou bien un frère ou une soeur, plutôt qu'un parent ou un enfant. Mais, une fois que vous aurez compris si ce que vous vivez est  banal, ou anormal, il faudra franchir un nouveau cap.

Le plaisir peut être absent de votre vie sexuelle, ou en avoir disparu, pour plusieurs raisons que nous répartirons en trois ensembles : fonctionnelles, relationnelles, émotionnelles. 

 

S'il s'agit de problèmes fonctionnels, par exemple, après une grossesse, qui modifie durablement le corps de la femme et peut perturber sa sexualité, ou encore, en raison d'un problème de surpoids qui nuit à l'activité sexuelle, le recours à un médecin, ensuite, peut s'avérer indispensable. Il s'agit de consultations prises en charge par la Sécurité sociale, et les complémentaires, pour la consultation du spécialiste. 

Un médecin, un hypnothérapeute : des aides de qualité

S'il s'agit de problèmes relationnels, que ce soit avec le partenaire sexuel ou avec des tiers (famille, travail), c'est d'abord la parole qui vous sera d'une grande aide. Si cela est possible, avec le partenaire. Les thérapies de couple permettent d'accompagner la parole, pour ceux qui n'arrivent pas à aborder sereinement le sujet de la sexualité ensemble, ce qui est finalement assez banal. À défaut, ou si vous ne voulez pas aborder le sujet avec votre partenaire, faites le avec un hypnothérapeute, dont les consultations ne sont pas prises en charge par l'Assurance maladie, et parfois seulement partiellement par les mutuelles. 

 

S'il s'agit enfin de problèmes d'ordre émotionnel, c'est à dire que vous avez envie d'avoir des relations sexuelles satisfaisantes, mais vous les appréhendez au moment fatidique, voire, que vous souffrez de blocages en amont ou pendant la relation sexuelle, là encore, une thérapie s'impose. Votre médecin traitant pourra vous prescrire de voir un psychiatre, dont les consultations sont remboursées par la Sécurité sociale et les mutuelles. Un psychologue peut également vous aider.  

Massages, musique érotique, coupe de champagne, d'excellents remèdes

En tout état de cause, dites vous bien que l'épanouissement sexuel reste un grand mystère. Même ceux qui prétendent être comblés et ne pas avoir de problèmes de ce côté là connaissent des pannes, passagères ou durables. Pour sortir de l'impasse, la bienveillance, l'écoute, l'attention, sont indispensables. De vous, avec vous même, si vous êtes seul et vivez des aventures. De votre partenaire, avec vous, et de vous, avec lui, si vous êtes en couple. 

Et n'oubliez pas qu'un bon dîner au restaurant, un bon bain parfumé avec des bougies, un massage sensuel, une chambre avec des lumières tamisées, de la musique suave, une ou plusieurs coupes de champagne, des baisers dans le cou et des caresses attentionnées sont parfois le meilleur remède.... Un sexologue réputé prétend même soigner une partie significative des problèmes sexuels et des cas de perte de plaisir pour lesquels il est sollicité en conseillant à son, ou ses patients, de se coucher tout simplement tout nu dans le même lit, plusieurs nuits de suite ! 

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

L'hypnose et l'hypnothérapie ne se substituent en aucun cas et en aucune façon à un avis ou traitement médical.

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

Retour à l'accueil