Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 10:32

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région. 

 

La nature et la culture de l’être humain sont variées et complexes, il est possible de cultiver l’ Humain ; du moins jusqu’à un certain point...

Il est possible et même conseillé de se développer, jour après jour, pour quiconque veut réussir et être heureux (se).

 

•Vaincre les sentiments d’infériorité (complexes d'infériorité)

Une castration psychologique peut être à l’origine des sentiments d’infériorité (complexes d’infériorité). L’être castré psychologiquement, se remarque souvent en ceci qu’il se fait tout petit et «rase les murs».

Sans bruit, il file doux. Il passe inaperçu et poursuit timidement sa voie, en toute timidité, en prenant soin de ne pas se faire remarquer.

Comme dans le cas de la timidité ou de la solitude, il a peur de s’affirmer. Il a d’ailleurs perdu les moyens de s’affirmer. Ou alors, disons que ces moyens-là ont été refoulés, réprimés au fin fond de son inconscient.

Qu’est-ce qu’ être castré psychologiquement?

Sentiments d’infériorité: Le complexe d’Œdipe

Mais tout d’abord voyons ce qu’est le complexe d’Œdipe.

Car une castration psychologique, peut résulter d’un complexe d’Œdipe mal… ou non résolu.

L’équivalent du complexe d’Œdipe, chez la fille, c’est : le complexe d’Électre.

Le complexe d’Œdipe

Un oracle prédit qu'Œdipe tuerait son père Laïos, roi de Thèbes, et qu'il épouserait sa mère Jocaste. Mais Œdipe échappa à la mort qu'on voulut lui infliger à sa naissance. Il sera recueilli et élevé par le roi de Corinthe.

Quelques années plus tard, Œdipe exilé se querella avec un voyageur et le tua; sans savoir que cet inconnu était Laïos, son père.

Parvenu à Thèbes, il vint à bout des énigmes que le Sphinx soumettait aux passants et le terrassa. Délivrés de ce monstre, les Thébains le proclamèrent roi; et Œdipe épousa la reine Jocaste, sa propre mère. La prédiction s'était donc accomplie. Lorsqu'il découvrira l'affreuse vérité, Œdipe se crèvera les yeux et reprendra le chemin de l'exil.

Freud a donné le nom de "complexe d'Œdipe" à l'attachement érotique qu'éprouve le jeune garçon à l'égard de sa mère et à son corollaire, le sentiment de rivalité envers le père.

Sentiments d’infériorité: Le complexe d’Électre

Le complexe d’Électre

Électre vouait un amour passionné à son père, Agamemnon. Lorsque ce dernier fut assassiné par Égisthe, l'amant de sa mère, avec la complicité de cette dernière, elle se jura de le venger. C'est avec l'aide de son frère Oreste qu'elle tuera leur mère adultère Clytemnestre et l'amant usurpateur.

Cet amour sans limite pour le père, qui conduit au meurtre de la mère, est à l'origine du parallèle qu'on établit entre le destin d'Électre et celui d'Œdipe. En psychanalyse, le complexe d'Électre chez la fille équivaut au complexe d’Œdipe chez le garçon.

Sentiments d’infériorité: Le complexe de Diane

Le complexe de Diane guette aussi les filles. Diane, déesse chasseresse, symbolisait surtout chez les Romains la chasteté et la lumière lunaire. Diane a donné son nom en psychanalyse à un comportement qui consiste en un refus de la féminité et de la sexualité: le complexe de Diane.

 

Sentiments d’infériorité: 

Le complexe d’Œdipe (complexe d’Électre pour les filles) est le plus important des complexes. Son installation est un phénomène normal qui survient chez l’enfant entre 3 et 5 ans en moyenne.

Le complexe d’Œdipe et le complexe d’Électre consistent en un ensemble de sentiments contradictoires éprouvés par l’enfant à l’égard de ses deux parents. La fille aime son père, d’un amour exclusif, alors qu’elle s’oppose à sa mère et la jalouse. Le garçon manifeste un amour exclusif à l’égard de sa mère, alors qu’il éprouve à l’égard de son père hostilité et jalousie.

Mais tous les psychanalystes sérieux, tombent à peu près d’accord que la réalité n’est pas aussi simple. Car l’enfant éprouve aussi des sentiments positifs envers le parent du même sexe, comme l’admiration et le désir de lui ressembler. Pour dépasser cette position conflictuelle, l’enfant devra pouvoir s’identifier à ce parent du même sexe. Le complexe d’Œdipe serait plus répandu que le complexe d’Électre.

Dans le cas où le complexe d’Œdipe n’est pas résolu, ce complexe demeure refoulé et génère des névroses. Ces troubles névrotiques seront générés aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. La résolution du complexe d’Œdipe ou du complexe d’Électre doit se faire avec le concours intelligent des parents et des éducateurs; bien sûr, ces Parents et éducateurs devraient être psychologiquement équilibrés et informés.

Sentiments d’infériorité: castration psychologique

Maintenant, qu’est-ce qu’un être castré psychologiquement?

La castration c’est l’ablation des ovaires (ovariectomie), ou des testicules (orchidectomie). Nous vous prions de prendre note que ce n’est pas de ce genre de castration dont il sera question.

En psychanalyse, le complexe de castration et l’angoisse de castration correspondent à l’ensemble des désirs et des craintes suscités chez l’enfant lors de la prise de conscience de la différence des sexes.

L’angoisse liée à la castration apparaît normalement entre 2 et 5 ans. Chez la fille, elle se manifeste par l’impression d’avoir été privée de pénis; et chez le garçon cette angoisse se manifeste par la peur de mutilation du pénis (la peur de la mutilation génitale).

Pour la fille et le garçon, le complexe de castration doit se résoudre vers l’âge de 6 ans. Ce complexe se résout par l’acceptation de leur sexualité, par leur identification au parent du même sexe.

La persistance du complexe de castration génère des conflits, des névroses. C’est dire toute l’importance sociale et symbolique de la matrice et du pénis.

Les parents et les éducateurs doivent être informés de ces réalités qui, lorsqu’elles sont déformées par une éducation erronées, génèrent un grand nombre de comportements à tout le moins étonnants. Ces comportements curieux pourraient parfois sembler bizarres.

Dans le cas de la fille

NB : Chez la fille, le complexe d’Œdipe c’est le complexe d’Électre.

Attirée par son père, elle entre en compétition avec sa mère. En fait, la fille désire inconsciemment son père; désir d’inceste, inconscient, culpabilisant. C’est pour cela que cette fille jalouse sa mère en tant que rivale. La fille s’oppose agressivement à sa Mère-rivale.

Cette agressivité fait naître la culpabilité et l’angoisse, car cette fille a peur d’être punie et abandonnée par sa mère… la Mère. Cette fille a peur de perdre sa matrice. Car chez la fille, l’angoisse de la castration se cristallise sur sa matrice. C’est pour cela qu’elle a peur de perdre sa matrice (peur physique). Elle a aussi peur que sa personnalité féminine ne soit castrée (peur psychique). C’est ça, en gros, la situation oedipienne, en fait la situation électrienne.

Peu à peu, si le complexe d’Électre est résolu, la fille s’identifie à sa mère de façon sexuée. Cette fille apprend à séduire. Elle cesse de tenter de supplanter sa mère auprès de son père, et dirige sa séduction vers les autres hommes. Sa féminité commence à s’accomplir. Sa mère devient donc son amie. Redisons-le : La résolution du complexe d’Électre doit se faire avec le concours intelligent des parents et des éducateurs. Parents et éducateurs équilibrés et informés.

L’infantilisme sexuel et une masculinisation, entre autres, sont à redouter dans le cas d’une situation electrienne non résolue. La matrice psychologique étant castrée, la fille devenue femme aura du mal à s’épanouir.

Sa sexualité pourrait se dévier de son ‘‘objet’’ principal (l’homme). Son corps non épanoui pourrait manquer de tendres formes. Règles douloureuses, refus de s’ouvrir à l’homme, de créer des relations, de faire des enfants..., ne sont pas rares. Ce blocage psychologique et physique, pourrait bloquer l’épanouissement de la femme en question. Celle-ci se fixerait alors à un âge infantile.

Étant masculinisée, elle pourrait éviter le mariage (entre homme et femme). Et si jamais elle épousait un homme, elle pourrait être d’une agressivité si maladive que le mariage serait en péril. Elle pourrait être très, très gentille et soumise; Mais cette fausse gentillesse cache une agressivité morbide. Le sentiment de culpabilité étant toujours présent dans ce cas, elle éprouverait le besoin permanent de ne pas être rejetée, le besoin permanent d’être acceptée. Pour parvenir à ces désirs contradictoires, elle serait prête à subir l’inimaginable… à faire subir l’inimaginable.(perversion,BDSM)

Une mère dévorante, sèche et trop agressive est souvent à l’origine d’un complexe d’Électre non résolu. Une fille se heurte (psychologiquement) à une mère qui n’a pas su ou pu l’aider à franchir cette étape cruciale de sa vie.

Une telle mère castratrice et masculinisée pourrait castrer sa fille. Cette fille pourrait tendre à être masochiste. La fille castrée se fixe à une mère qu’elle n’aime pas. Cette mère-là devient une Mère-ennemie. C’est pour cela que le goût de la souffrance et du malheur pourrait apparaître chez la fille. Et avec ces goûts-là (en fait ces névroses), pourraient suivre: l’échec, le malheur.

Pour une femme, être psychologiquement castrée signifie être coupée de ses possibilités naturelles. Cesser d’être ouverte au monde (au sens propre et au sens figuré). Pour une femme, être castrée signifie devenir trop masculine. Donc la castration doit être envisagée sous l’aspect sexuel, affectif et social. Mais les trois aspects sont interreliés. Un aspect influence les autres.

Pour les femmes, voici une brève liste de comportements liés à l’angoisse de castration. Bien évidement cette liste-là n’est pas à prendre à la lettre du mot; car en ce qui concerne le complexe de castration, les choses sont plus complexes que ça. Ce n’est pas un jeu de mots...

Un sujet peut ne pas présenter de symptômes. Un autre peut présenter un seul symptôme ou une combinaison de plusieurs symptômes. Et la présence d’un ou plusieurs de ces symptômes, ne signifie pas forcement qu’une femme souffre d’angoisse de castration.

Quoiqu'établie par des psychanalystes de grand renom, cette liste ne constitue en aucun cas un diagnostic précis. Mais en lisant… en étudiant cette liste de symptômes et de comportements, réfléchissons. Réfléchissons bien comme il faut...


* Besoin angoissant d’être acceptée et aimée par les autres.

* Besoin exagéré d’être aimée.

* Besoin exagéré de recevoir des marques extérieures d’affection.

* Faire tout pour avoir la sensation d’être aimée.

* Difficulté à aimer et / ou à se laisser aimer.

* Peur d’affirmer sa personnalité.

* La peur des hommes (du sexe masculin).

* La peur d’être une adulte et de prendre des responsabilités.

* La peur de vivre (peut inclure la peur d’améliorer sa situation financière).

* Besoin exagéré d’indépendance ou de dépendance.

* Recherche d’hommes plus âgés (recherche inconsciente du père).

* Timidité paralysante (timidité morbide).

* Sentiment d’infériorité et sentiment de culpabilité.

* Frigidité.

* Masturbation.

* Masochisme (physique et psychologique).

* Sadisme (physique et psychologique).

* Fixation sur le père et / ou la mère.

* Femme-enfant.

* Caprices infantiles (enfantillages).

* Autoritarisme qui frise la tyrannie.

* Femme dévorante.

* Agressivité maladive envers l’époux, les enfants, les gens.

* Femme-masculine (masculinisée) qui refuse la maternité.

* Femme trop charmeuse envers les hommes.

* Sexualité refoulée.

* Homosexualité latente ou déclarée. Saphisme, lesbianisme.

* Déviations sexuelles probables.

* Perversion et perversité probable.

* Inceste probable.

* Bestialité probable.

* Etc.


Sentiments d’infériorité: solution

C’est pour cela que la résolution du complexe d’Électre est capitale; avec la réaction intelligente des parents, des éducateurs, tout comme avec celle de la fille.

Pour ce faire, la mère doit aider sa fille à s’identifier à elle (la mère) de façon sexuée. Cette mère doit apprendre à sa fille à ‘‘séduire’’. Avec amour, la mère et le père doivent faire comprendre à leur fille qu’elle ne peut ‘’posséder’’ son père; car ce père est déjà marié.

Ainsi cette fille cessera de tenter de supplanter sa mère auprès de son père, et dirigera sa séduction vers d’autres hommes. Sa féminité sera accomplie. La fille deviendra donc l’amie de sa mère. Son complexe d’Électre sera résolu.

Mais en cas de complexe d’Électre non résolu, le travail sur la psychée peut remonter à la source du complexe pour apporter une aide considérable à cette femme. Car, c’est dans les tréfonds de l’inconscient que le complexe d’Électre a été refoulé et enraciné depuis la tendre enfance, C’est donc dans le subconscient qu’il faut descendre, identifier, comprendre et engager le combat . C’est alors que ce complexe sera résolu.

Cette femme verra sa personnalité toute entière se rééquilibrer pour le meilleur. Les quatre fonctions de sa personnalité (la pensée, la sensation, l’intuition, le sentiment) s’exprimeront en harmonie. Cette femme sera équilibrée. Ses énergies physiques, psychologiques et spirituelles seront ravivées. Et avec ces énergies-là, sa vie toute entière. Le succès et le bonheur commenceront à lui sourire.

Dans le cas du garçon

Attiré par sa mère qu’il désire posséder, il se trouve rapidement devant un obstacle puissant : son père. C’est alors que la jalousie apparaît chez le garçon. Inconsciemment, il veut posséder (sexuellement et affectivement) sa mère pour lui tout seul et tend à repousser (éliminer) son père. L’angoisse l’agressivité et la culpabilité apparaissent. Car ce désir d’inceste inconscient est culpabilisant. Alors, le jeune garçon entre en compétition avec son père.

Lorsque le jeune garçon est attiré sexuellement par sa mère, il craint les sanctions de son Père-rival. Il craint que son père, pour le punir, ne lui enlève sa virilité. Le garçon craint que ce père le mutile et le castre (psychologiquement, bien sûr). Car dans son esprit, être coupable signifie : risquer d’être castré.

Puisque chez le garçon, l’angoisse de la castration se cristallise sur le pénis. C’est pour cela qu’il a peur de perdre son pénis (peur physique). Il a aussi peur que sa personnalité mâle ne soit castrée (peur psychique). Le garçon craint aussi que ce père-là ne le punisse et l’abandonne.

Un garçon qui se heurte (psychologiquement) à un père tyrannique ou ignorant, un père qui n’a pas su ou pu l’aider à franchir cette étape cruciale de sa vie, pourrait être castré psychologiquement.

Si le complexe d’Œdipe est résolu, le garçon cherche à imiter virilement son père, à l’égaler, puis à le dépasser. Il commence à réaliser son rôle viril et à devenir autonome. En même temps il transforme son attirance envers sa mère en une protection de plus en plus virile, jusqu’à l’âge adulte.

Donc, la situation Oedipienne s’harmonise. Ici aussi, la résolution du complexe d’Œdipe doit se faire avec le concours intelligent des parents et des éducateurs. Des parents et des éducateurs équilibrés et informés.

Pour un homme, être castré signifie être coupé de ses possibilités naturelles. Cesser de percer sexuellement, socialement et psychologiquement. Cette pénétration sexuelle, sociale et psychologique est requise pour s’affirmer et être heureux. Pour un homme, être castré signifie devenir trop féminin (au sens propre et au sens figuré).

Mais attention, un homme peut bien être sexuellement viril mais être socialement impuissant. En d’autres mots, un homme peut bien pénétrer une femme (sexuellement parlant), mais ne pas pénétrer la société et s’affirmer. L’inverse est aussi vrai.

Dans les deux cas, un tel homme pourrait prendre la tangente... La castration doit donc être envisagée sous l’aspect sexuel, affectif et social. Mais ici encore les trois aspects sont inter-reliés. Un aspect influence les autres.

L’enfant castré a refoulé son hostilité envers son père. Mais pour ne pas laisser apparaître cette hostilité, cet enfant présente une fausse façade. Il devient gentil, trop gentil envers ce père, par crainte d’être puni et abandonné. Mais cette fausse gentillesse cache déjà une agressivité morbide.

Devenu homme en société, il manifeste la même gentillesse et la même courtoisie extrêmes : fausse gentillesse, fausse courtoisie. Il se féminise et se soumet faussement, comme il l’avait fait avec son père qui l’a castré. Sa virilité sexuelle et/ou sociale est compromise. L’homme castré pourrait éviter le mariage et les liens affectifs avec les femmes. Dans sa gibecière à idées, il trouve toujours une bonne raison pour justifier une situation que lui-même souhaite changer.

Comme déjà dit, en parlant des sources de l’angoisse, voici quelques une des phrases que lui suggère son inconscient : «Ho, les femmes sont ennuyeuses, ennuyantes. Je n’ai pas trouvé chaussure à ma pointure... Le mariage et les relations affectives conduisent toujours vers l’échec. Ce n’est pas le moment de chercher une femme, j’ai tout mon temps. Mes études prennent tout mon temps. Mon travail prend tout mon temps. Je n’ai pas le temps de chercher une femme, je dois m’occuper de mes parents (généralement il parle de s’occuper de sa mère qui du reste n’a pas besoin de son aide).»

Un tel homme est passé maître dans l’art de retomber sur ses pieds, quel qu’en soit les circonstances. Et portant, le problème se situe ailleurs: la castration. Son raisonnement n’est qu’une fuite en avant; une fuite en avant pour éviter l’anxiété et l’angoisse de castration; anxiété et angoisse de castration nourrit par des sentiments (ou complexes) d’infériorité.

En effet la question se situe ailleurs, il s’agit d’une fuite en avant. Il le sent et il en souffre. Un tel homme pourrait développer un certain masochisme physique et moral. Il aimera se minimiser, se rapetisser et se faire plus petit. Tant devant les événements que devant ses pairs, ses amis (es), sa famille. Le sentiment d’infériorité et de culpabilité, qui le ronge inconsciemment, fait naître une timidité et une agressivité négative; une agressivité maladive envers ses pairs et l’autorité. L’autorité symbolisant le père dans son inconscient. Ce père qui l’a castré. Une dépression nerveuse et physique s’installe. Échecs et malheurs s’enchaînent.

Blocages affectifs et inhibitions psychiques, risquent de ruiner la vie de l’homme castré ainsi que celle de son entourage. Peurs, phobies, angoisse et anxiété irraisonnées lui font fuir la compétition. Conseils, critiques et blâmes lui sont inacceptables.

Mais sous de fausses apparences de virilité, l’homme castré rentre sous terre (psychologiquement), lorsque surviennent des rapports sourcilleux, lorsque survient une confrontation, lorsque vient le moment d’engager un combat viril. La haine des femmes n’est pas exclue, les crimes ciblés...

Son choix des métiers s’oriente vers les occupations qui symbolisent le père (police, armée, etc.), afin de manifester une autorité qu’il ne possède pas; une autorité que ce père lui a enlevé par la castration.

Ici aussi, voici une brève liste de comportements liés à l’angoisse de castration. Bien évidement cette liste-là, tout comme la précédente, n’est pas à prendre à la lettre du mot, car les choses sont plus complexes que ça.

Un sujet castré peut ne pas présenter de symptômes. Un autre peut présenter un seul symptôme ou une combinaison de plusieurs symptômes. Et la présence d’un ou plusieurs de ces symptômes, ne signifie pas forcement que l’on souffre d’angoisse de castration. Quoiqu'établie par des psychanalystes de grand renom, cette liste ne constitue en aucun cas un diagnostic précis. Mais en lisant... en étudiant cette liste, réfléchissons. Réfléchissons bien comme il faut...


* Besoin exagéré d’être aimé.

* Besoin exagéré de recevoir des marques extérieures d’affection.

* Faire tout pour avoir la sensation d’être aimé.

* Difficulté d’aimer et/ou de se laisser aimer.

* Peur et haine des hommes.

* Fixation sur le père et/ou la mère.

* Homme-enfant.

* Caprices infantiles (enfantillages).

* Peur de l’autorité.

* Soumission et révolte exagérées envers l’autorité compétente.

* Timidité paralysante.

* Peur de la compétition.

* Fréquents sentiments d’infériorité et de culpabilité.

* La peur d’être un adulte et de prendre des responsabilités.

* La peur de vivre (peut inclure la peur d’améliorer sa situation financière).

* Trop grande sexualité inassouvie.

* Trop charmeur envers les femmes.

* Peur des femmes plus âgées.

* Sentiment de sécurité auprès des femmes plus âgées.

* Sexualité refoulée.

* Peur et haine de la sexualité.

* Homme-féminin (efféminé) qui refuse de faire des enfants.

* Peur et haine des femmes.

* Besoin de salir les femmes (de les humilier sexuellement).

* Besoin d’humilier sexuellement les femmes (ces femmes représentent la Mère.)

* Impuissance sexuelle et / ou sociale.

* Masturbation fréquente.

* Homosexualité latente ou déclarée.

* Déviations sexuelles probables.

* Perversion et perversité probable.

* Masochisme (physique et psychologique).

* Sadisme (physique et psychologique).

* Bestialité.

* Inceste.

* Recherche inconsciente de l’échec.

* Besoin exagéré de dépendance ou d’indépendance.

* Etc.


Sentiments d’infériorité: vivre?

Vivre (si l’on peut appeler ça vivre) avec la sensation permanente d’être peu de chose ou de n’être rien, est frustrant et fatigant. Se sentir à peine toléré (e) par les autres, avoir l’impression de ne pas être à sa place est pénible.

Toujours se sentir coupable lorsqu’on émet un avis personnel, ou lorsqu’on entre en compétition avec autrui (inférieurs ou supérieurs), n’est pas de tout repos. Avoir toujours l’impression d’être roulé (e) et être satisfait (e) lorsqu’on a roulé les autres est gênante. Il y a un malaise profond à être mal à l’aise, lorsqu’on a toujours l’impression d’être écouté ou observé.

Sentiments d’infériorité: les solutions

Mais il est possible de vaincre les sentiments d’infériorité (complexes d'infériorité). Le complexe d’Œdipe refoulé peut être dénoué, ainsi que les nombreuses névroses qui pourraient s’y rattacher.

Une bonne thérapie, bien guidée par un praticien, permet des prises de conscience. Ces prises de conscience permettront de «voir» le complexe d’Œdipe refoulé depuis l’enfance.

En prenant conscience de ce refoulement, le sujet libère et élargit sa personnalité. Sa personnalité se trouve rééquilibrée par ce traitement psychanalytique. Les quatre fonctions qui forment la structure des êtres vivants : (pensée, sensation, intuition, sentiment), s’harmonisent. Ses énergies physiques, mentales et spirituelles sont décuplées. Son Moi est renforcé. Ses inhibitions disparaissent. Sa créativité, sa mémoire et ses autres facultés se déploient. Sa sexualité s’exprime à plein rendement. Sa virilité physique et psychologique se déploie.

Une telle personne se met à améliorer sa situation financière. L’authenticité de son être devient manifeste. Authenticité envers les autres et envers lui-même. Cette nouvelle créature comprend et applique la triade économie-politique-religion à son avantage. Le succès et le bonheur sont à la portée d’un tel être nouveau.

 

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

( REGION LE HAVRE )

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

 

hypnobulan.fr
hypnobulan.fr
hypnobulan.fr

hypnobulan.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Hypnothérapeute Le Havre / Paris - dans Développement personnel Hypnose Dépression Troubles du comportement Phobies

Présentation

  • : HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • : Hypnose éricksonienne, PNL (Programmation Neuro Linguistique ), EMDR et psychothérapie hypnotique sur Le Havre / Fecamp / Honfleur / Deauville / Pont Audemer / Jumièges / Yvetot...soutien téléphonique tarifé également.Programme " joueur", alcoolisme, drogue, victime, de pervers (e) narcissique ... (à votre service depuis 1995)
  • Contact

Profil

  • HYPNOTHERAPEUTE
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)

Recherche