Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 09:11

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

 

TABAGISME: Fumer c’est brûler 8 années de sa vie


Actualité publiée santelog

BMC Public Health

 

Fumer tue et réduit la vie sans incapacité, montre à nouveau cette étude internationale qui évalue à 8 ans, le nombre d’années de vie perdues par les fumeurs par rapport aux non-fumeurs. Ces nouvelles données, présentées dans la revue BMC Public Health apportent également une motivation de poids : Globalement, sur un suivi de 10 ans, les personnes ayant arrêté de fumer ne « perdent » que 2 ans et demi de vie et plus l’abandon est précoce, plus le gain de vie est important.

 

Les chercheurs du Scientific Institute of Public Health (Bruxelles), de l’Université de Rotterdam, de

Newcastle, de l’INED et de l’INSERM ont évalué l'effet du tabagisme sur la moyenne des années vécues sans incapacité, avec incapacité et estimé l’ampleur des bénéfices, à l’inverse, chez les non-fumeurs. L’étude a pris en compte les données de 2 grandes enquêtes de santé belges (Belgian Health Interview Survey 1997 et 2001) et un suivi à 10 ans des participants. Les risques de décès et d’incapacité ont été estimés en fonction de l'âge, du sexe et du statut tabagique.

 

·         Les ex-fumeurs : Par rapport aux personnes n'ayant jamais fumé, ont :

-         une espérance de vie plus courte de 2,5 ans,

-         une espérance de vie sans incapacité plus courte,

-         une espérance de vie avec incapacité un peu plus longue.

-         Plus l’arrêt est précoce, plus le nombre d’années de vie gagnées est élevé.

·         Les fumeurs :

-         une espérance de vie plus courte de 8 ans,

-         une espérance de vie sans incapacité plus courte de 6,5 ans,

-         une espérance de vie avec incapacité plus courte aussi.

-         La mortalité est plus élevée chez les hommes.

 

L’étude montre qu’au-delà de tuer, le tabac diminue aussi la qualité de vie. Ainsi, un fumeur vivra 6,5 années de vie en bonne santé de moins qu’un non-fumeur. Bref, de nouvelles bonnes raisons de s’arrêter.

 

Source: BMC Public Health 15 July 2014 doi:10.1186/1471-2458-14-723 The effect of smoking on the duration of life with and without disability, Belgium 1997–2011

 

                      Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

( REGION LE HAVRE )

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

TABAGISME: Fumer c’est brûler 8 années de sa vie


Actualité publiée santelog

BMC Public Health

 

Fumer tue et réduit la vie sans incapacité, montre à nouveau cette étude internationale qui évalue à 8 ans, le nombre d’années de vie perdues par les fumeurs par rapport aux non-fumeurs. Ces nouvelles données, présentées dans la revue BMC Public Health apportent également une motivation de poids : Globalement, sur un suivi de 10 ans, les personnes ayant arrêté de fumer ne « perdent » que 2 ans et demi de vie et plus l’abandon est précoce, plus le gain de vie est important.

 

Les chercheurs du Scientific Institute of Public Health (Bruxelles), de l’Université de Rotterdam, de

Newcastle, de l’INED et de l’INSERM ont évalué l'effet du tabagisme sur la moyenne des années vécues sans incapacité, avec incapacité et estimé l’ampleur des bénéfices, à l’inverse, chez les non-fumeurs. L’étude a pris en compte les données de 2 grandes enquêtes de santé belges (Belgian Health Interview Survey 1997 et 2001) et un suivi à 10 ans des participants. Les risques de décès et d’incapacité ont été estimés en fonction de l'âge, du sexe et du statut tabagique.

 

·         Les ex-fumeurs : Par rapport aux personnes n'ayant jamais fumé, ont :

-         une espérance de vie plus courte de 2,5 ans,

-         une espérance de vie sans incapacité plus courte,

-         une espérance de vie avec incapacité un peu plus longue.

-         Plus l’arrêt est précoce, plus le nombre d’années de vie gagnées est élevé.

·         Les fumeurs :

-         une espérance de vie plus courte de 8 ans,

-         une espérance de vie sans incapacité plus courte de 6,5 ans,

-         une espérance de vie avec incapacité plus courte aussi.

-         La mortalité est plus élevée chez les hommes.

 

L’étude montre qu’au-delà de tuer, le tabac diminue aussi la qualité de vie. Ainsi, un fumeur vivra 6,5 années de vie en bonne santé de moins qu’un non-fumeur. Bref, de nouvelles bonnes raisons de s’arrêter.

 

Source: BMC Public Health 15 July 2014 doi:10.1186/1471-2458-14-723 The effect of smoking on the duration of life with and without disability, Belgium 1997–2011

TABAGISME: Fumer c’est brûler 8 années de sa vie


Actualité publiée santelog

BMC Public Health

 

Fumer tue et réduit la vie sans incapacité, montre à nouveau cette étude internationale qui évalue à 8 ans, le nombre d’années de vie perdues par les fumeurs par rapport aux non-fumeurs. Ces nouvelles données, présentées dans la revue BMC Public Health apportent également une motivation de poids : Globalement, sur un suivi de 10 ans, les personnes ayant arrêté de fumer ne « perdent » que 2 ans et demi de vie et plus l’abandon est précoce, plus le gain de vie est important.

 

Les chercheurs du Scientific Institute of Public Health (Bruxelles), de l’Université de Rotterdam, de

Newcastle, de l’INED et de l’INSERM ont évalué l'effet du tabagisme sur la moyenne des années vécues sans incapacité, avec incapacité et estimé l’ampleur des bénéfices, à l’inverse, chez les non-fumeurs. L’étude a pris en compte les données de 2 grandes enquêtes de santé belges (Belgian Health Interview Survey 1997 et 2001) et un suivi à 10 ans des participants. Les risques de décès et d’incapacité ont été estimés en fonction de l'âge, du sexe et du statut tabagique.

 

·         Les ex-fumeurs : Par rapport aux personnes n'ayant jamais fumé, ont :

-         une espérance de vie plus courte de 2,5 ans,

-         une espérance de vie sans incapacité plus courte,

-         une espérance de vie avec incapacité un peu plus longue.

-         Plus l’arrêt est précoce, plus le nombre d’années de vie gagnées est élevé.

·         Les fumeurs :

-         une espérance de vie plus courte de 8 ans,

-         une espérance de vie sans incapacité plus courte de 6,5 ans,

-         une espérance de vie avec incapacité plus courte aussi.

-         La mortalité est plus élevée chez les hommes.

 

L’étude montre qu’au-delà de tuer, le tabac diminue aussi la qualité de vie. Ainsi, un fumeur vivra 6,5 années de vie en bonne santé de moins qu’un non-fumeur. Bref, de nouvelles bonnes raisons de s’arrêter.

 

Source: BMC Public Health 15 July 2014 doi:10.1186/1471-2458-14-723 The effect of smoking on the duration of life with and without disability, Belgium 1997–2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Hypnothérapeute Le Havre / Paris

Présentation

  • : HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • : Hypnose éricksonienne, PNL (Programmation Neuro Linguistique ), EMDR et psychothérapie hypnotique sur Le Havre / Fecamp / Honfleur / Deauville / Pont Audemer / Jumièges / Yvetot...soutien téléphonique tarifé également.Programme " joueur", alcoolisme, drogue, victime, de pervers (e) narcissique ... (à votre service depuis 1995)
  • Contact

Profil

  • HYPNOTHERAPEUTE
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)

Recherche