Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 10:52

 

 

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

           Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

 

 

« Les ventes d'anxiolytiques en hausse après les attentats »
Le Figaro 

Soline Roy constate en effet dans Le Figaro que « les ventes d'anxiolytiques et de somnifères ont augmenté de 18,2% depuis les attaques à Charlie Hebdo, Montrouge et Vincennes. Les angoisses de la population sont réelles, selon les spécialistes, mais ne doivent pas être «psychiatrisées» à outrance ».
La journaliste explique que selon Celtipharm, « qui analyse en temps réel les ventes de 4800 pharmacies représentatives, les Français ont acheté, entre vendredi et mardi dernier, 18,2% de boîtes d'anxiolytiques ou somnifères de plus que d'habitude… ».
Le Dr Patrick Guérin, PDG de Celtipharm, souligne ainsi que« nous n'avions encore jamais observé ce type de phénomène », Soline Roy précisant : « Seule exception à sa connaissance, la catastrophe de Fukushima en mars 2011 avec «une très forte augmentation des ventes d'iode» ».
La journaliste s’interroge cependant : « Les Français, qui se sont levés en masse après les attentats, sont-ils à ce point affectés qu'ils ont besoin de béquilles chimiques pour passer le cap ? ».
Hélène Romano, docteur en psychopathologie au CHU Henri-Mondor (Créteil) et spécialisée dans le suivi de victimes, observe que « les réactions d'anxiété sont inévitables et plutôt adaptées dans ces situations. […] Lorsqu'un être humain fait face à quelque chose de violent, il se sent déstabilisé, et il lui faut du temps pour retrouver ses marques ».
La spécialiste relève en outre qu’en région parisienne, les gens sont « particulièrement stressés. Beaucoup ont des difficultés familiales, professionnelles, etc. Ces attentats sont alors comme une brûlure qui réactive leur souffrance ».
Le Dr Romano précise qu’il n’est pas nécessaire de« systématiquement psychiatriser. […] Dire aux gens qu'ils ne doivent pas avoir peur ni pleurer, leur donner des médicaments sans amorcer de dialogue, revient à leur dire que leur réaction est inadaptée et qu'ils ont un trouble psychologique qu'il conviendrait de traiter ».
Soline Roy remarque par ailleurs que « les rassemblements qui ont éclairé la France depuis mercredi semblent avoir été un formidable outil thérapeutique », et cite le neuropsychiatre Boris Cyrulnik : « Indignés, mais heureux d'être indignés, on est côte à côte et on lève nos crayons, on maîtrise notre force, nos émotions, on revalorise l'image que l'on avait de nous ».
La journaliste note enfin que « ces réactions sont aussi un beau message délivré à nos enfants », souligne que « certains mots peuvent être dévastateurs », et relève : « Attention également, avertit Hélène Romano, au retour de bâton. [Elle] s'inquiète déjà d'«une augmentation des passages à l'acte violents» d'ici à quelques mois ».
La praticienne souligne que « quelqu'un qui se sent trahi risque d'agir sa déception. Contre lui-même ou au sein de sa famille, envers des étrangers ou des policiers, des soignants, dans les écoles… ».

 

             Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

« Les ventes d'anxiolytiques en hausse après les attentats »
Le Figaro

Soline Roy constate en effet dans Le Figaro que « les ventes d'anxiolytiques et de somnifères ont augmenté de 18,2% depuis les attaques à Charlie Hebdo, Montrouge et Vincennes. Les angoisses de la population sont réelles, selon les spécialistes, mais ne doivent pas être «psychiatrisées» à outrance ».
La journaliste explique que selon Celtipharm, « qui analyse en temps réel les ventes de 4800 pharmacies représentatives, les Français ont acheté, entre vendredi et mardi dernier, 18,2% de boîtes d'anxiolytiques ou somnifères de plus que d'habitude… ».
Le Dr Patrick Guérin, PDG de Celtipharm, souligne ainsi que« nous n'avions encore jamais observé ce type de phénomène », Soline Roy précisant : « Seule exception à sa connaissance, la catastrophe de Fukushima en mars 2011 avec «une très forte augmentation des ventes d'iode» ».
La journaliste s’interroge cependant : « Les Français, qui se sont levés en masse après les attentats, sont-ils à ce point affectés qu'ils ont besoin de béquilles chimiques pour passer le cap ? ».
Hélène Romano, docteur en psychopathologie au CHU Henri-Mondor (Créteil) et spécialisée dans le suivi de victimes, observe que « les réactions d'anxiété sont inévitables et plutôt adaptées dans ces situations. […] Lorsqu'un être humain fait face à quelque chose de violent, il se sent déstabilisé, et il lui faut du temps pour retrouver ses marques ».
La spécialiste relève en outre qu’en région parisienne, les gens sont « particulièrement stressés. Beaucoup ont des difficultés familiales, professionnelles, etc. Ces attentats sont alors comme une brûlure qui réactive leur souffrance ».
Le Dr Romano précise qu’il n’est pas nécessaire de« systématiquement psychiatriser. […] Dire aux gens qu'ils ne doivent pas avoir peur ni pleurer, leur donner des médicaments sans amorcer de dialogue, revient à leur dire que leur réaction est inadaptée et qu'ils ont un trouble psychologique qu'il conviendrait de traiter ».
Soline Roy remarque par ailleurs que « les rassemblements qui ont éclairé la France depuis mercredi semblent avoir été un formidable outil thérapeutique », et cite le neuropsychiatre Boris Cyrulnik : « Indignés, mais heureux d'être indignés, on est côte à côte et on lève nos crayons, on maîtrise notre force, nos émotions, on revalorise l'image que l'on avait de nous ».
La journaliste note enfin que « ces réactions sont aussi un beau message délivré à nos enfants », souligne que « certains mots peuvent être dévastateurs », et relève : « Attention également, avertit Hélène Romano, au retour de bâton. [Elle] s'inquiète déjà d'«une augmentation des passages à l'acte violents» d'ici à quelques mois ».
La praticienne souligne que « quelqu'un qui se sent trahi risque d'agir sa déception. Contre lui-même ou au sein de sa famille, envers des étrangers ou des policiers, des soignants, dans les écoles… ».

hypnothérapeute le havre

hypnothérapeute

hypnothérapeute

hypnothérapeute le havre

hypnothérapeute le havre

Partager cet article

Repost 0
Published by Hypnothérapeute Le Havre / Deauville - dans Dépression actualité Insomnies Hypnose

Présentation

  • : HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • : Hypnose éricksonienne, PNL (Programmation Neuro Linguistique ), EMDR et psychothérapie hypnotique sur Le Havre / Fecamp / Honfleur / Deauville / Pont Audemer / Jumièges / Yvetot...soutien téléphonique tarifé également.Programme " joueur", alcoolisme, drogue, victime, de pervers (e) narcissique ... (à votre service depuis 1995)
  • Contact

Profil

  • HYPNOTHERAPEUTE
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)

Recherche