Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 10:14

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

« Comment l'hypnose a conquis l'hôpital »

Paul Molga observe en effet dans Les Echos qu’« efficace contre la douleur et le stress, cet état psychologique acquiert droit de cité jusque dans les blocs opératoires. Les neurosciences confirment son pouvoir thérapeutique ».
Le journaliste relève notamment que « c'est désormais en routine que le chef du service de chirurgie vasculaire de l'hôpital Saint-Joseph à Paris, Samy Anidjar, opère sous hypnose. Ce matin-là, son anesthésiste Marc Galy prend en charge un vieil homme. Front contre front sur la table d'opération, il l'invite à entamer par la pensée la balade dans les sous-bois qu'il affectionne tant. Dans un chuchotement, répétant ses instructions en boucle sur un timbre apaisant, il accompagne le patient dans son « voyage » intérieur. Ses muscles se relâchent. Peu à peu, l'homme s'abandonne à son monde, tandis que le chirurgien donne son premier coup de scalpel ».
Paul Molga explique que « depuis 4 ans, le chirurgien a réalisé plus de 500 opérations de la carotide en plongeant ses patients dans cet état psychologique modifié ».
Le journaliste souligne que « l'hypnose a une vertu : elle permet de contrôler en temps réel l'intégrité des fonctions cognitives. Sur ce type d'opération, pratiquée généralement sous anesthésie générale, les accidents sont fréquents : dans environ 10% des cas, les vaisseaux qui sont censés se substituer à la carotide clampée peinent, et le cerveau est privé d'oxygène sans que l'équipe médicale s'en aperçoive. Fragilisé, le patient risque un accident vasculaire cérébral postopératoire ».
« Avec l'anesthésie locale assistée par hypnose, l'activité intellectuelle reste sous contrôle. En cas de problème, le thérapeute est alerté par le changement comportemental du patient, et l'équipe peut agir avant que l'hypoxie ne cause des dommages irréversible
s », continue Paul Molga.
Le journaliste constate ainsi qu’« avec le développement de la chirurgie ambulatoire et des technologies d'imagerie médicale, les méthodes d'anesthésie mini-invasives font leur apparition dans de plus en plus d'interventions chirurgicales : hernie abdominale, reconstruction mammaire, arthroscopie, coloscopie, fibroscopie bronchique, hystéroscopie… Arrachée au scepticisme par le médecin américain Milton Erickson il y a 80 ans, l'hypnose n'épargne aujourd'hui que la chirurgie profonde ».
Paul Molga s’interroge : « Mais que sait-on au juste de cet état ? », et cite la professeur anesthésiste Marie-Elisabeth Faymonville, chef du service d'algologie et des soins palliatifs au CHU de Liège,« pionnière de l'hypnose thérapeutique » : « Le patient s'abandonne, il accepte globalement ce qu'il est avec pour effet de réduire l'activité des zones corticales traitant la douleur et de suractiver les zones facilitant les imageries mentales. N'étant plus informé de son mal et s'évadant dans l'imaginaire, le sujet ne souffre plus ».
« L'hypnose n'est pas une religion, il ne s'agit pas d'y croire ou de ne pas y croire, mais de constater sa réalité », ajoute la spécialiste.
Le journaliste souligne en effet que « les travaux de neuro-imagerie ont prouvé des modifications dans le fonctionnement cérébral. Un sujet éveillé qui se souvient de ses vacances active les lobes temporaux. Sous hypnose, un autre réseau s'illumine, comprenant les régions de la vision (occipitale), des sensations (pariétales) et de la motricité (précentrale) ».
« Autre observation : deux autres zones cérébrales (précuneus et cortex cingulaire postérieur) sont désactivées sous hypnose, alors qu'elles sont généralement allumées même lorsque le sujet ne pense à rien, comme dans certaines phases de sommei
l », continue Paul Molga, qui ajoute : « Plus troublant : l'état hypnotique permet de moduler la perception des couleurs. Si on demande à un patient en état de conscience modifiée d'imaginer qu'un panneau coloré est gris, les zones impliquées dans la perception des couleurs au niveau du lobe occipital se désactivent ».

hypnose Le Havre, hypnose Cabourg, hypnose Honfleur, hypnose Deauville

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

Partager cet article

Repost 0
Published by HYPNOTHERAPEUTE - dans Hypnose HypnoseEricksonienne hypnocoaching actualité auto hypnose

Présentation

  • : HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • : Hypnose éricksonienne, PNL (Programmation Neuro Linguistique ), EMDR et psychothérapie hypnotique sur Le Havre / Fecamp / Honfleur / Deauville / Pont Audemer / Jumièges / Yvetot...soutien téléphonique tarifé également.Programme " joueur", alcoolisme, drogue, victime, de pervers (e) narcissique ... (à votre service depuis 1995)
  • Contact

Profil

  • HYPNOTHERAPEUTE
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)

Recherche