MIGRAINE: Elle fait mal à la tête, pas au cerveau


Actualité publiée SL
 

BMJ


«
Les études précédentes sur les migraines et le déclin cognitif étaient limitées et incapables d'identifier un lien entre les deux. Cette étude est suffisamment large pour conclure que les migraines, bien que douloureuses, ne sont pas significativement liées au déclin cognitif», affirme le Dr Pamela Rist, chercheur à la Division de la médecine préventive au BWH, auteur principal de l’étude.Si certaines études ont déjà associé les migraines à un risque accru de lésions vasculaires cérébrales, cette recherche de l'Hôpital Brigham and Women (BWH) menée en collaboration avec l’Inserm, rassurera les 20% de femmes atteintes de maux de tête, en écartant tout risque de déclin cognitif. Des conclusions, publiées dans l’édition en ligne du 8 août du British Medical Journal (BMJ).

Car ce sont les données de près de 40.000 femmes, âgées de 45 ans et plus qui ont été analysées, dont 6.349 femmes ayant fourni des informations sur leurs migraines au départ de l’étude puis  participé à des tests cognitifs. Ces participantes ont été réparties en 4 groupes, absence d’antécédents de migraine, migraine avec aura (avec symptômes neurologiques transitoires dont visuels), migraine sans aura, et antécédents de migraines.

Parmi les 6349 femmes,

·         13,4% ont rapporté une migraine, et, parmi ces patientes migraineuses,

o    22,9% une migraine avec aura,

o    29,1, une migraine sans aura,

·         48,1% ont rapporté des antécédents de migraine.

 

Pas de scores différents de déclin cognitif : Comparativement aux femmes sans antécédents de migraine, les femmes migraineuses avec ou sans aura ou à antécédents de migraine ne présentent pas de scores différents de déclin cognitif. En comparaison avec les femmes sans antécédents de migraine, le risque relatif (RR) de déclin cognitif varie de 0,77  pour les femmes souffrant de migraine sans aura à 1,17 pour les femmes ayant des antécédents de migraine. Par rapport aux femmes sans antécédents, les femmes ayant souffert de migraines avec ou sans aura ne présentent donc pas de taux significativement différents de déclin cognitif et les patientes migraineuses peuvent être rassurées.

Source: British Medical Journal 8 August 2012 BMJ 2012;345: e5027 Migraine and cognitive decline among women: prospective cohort study

 

Pour aller mieux et vivre sereinement, contactez moi au 06 17 55 32 69 pour une consultation

Retour à l'accueil