Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 08:47

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

Sans que vous ne le sachiez, la langue que vous parlez influence votre façon de percevoir le monde

La façon dont nous voyons le monde est déterminée par un nombre infini de facteurs, et notre langage en fait partie ! En effet, le langage matérialise ce que nous voyons, entendons, pensons et imaginons. Plusieurs études ont prouvé que le sens que nous donnions aux choses était influencé par la ou les langues que nous parlions.

De nombreuses recherches ont démontré que pratiquer plusieurs langues modifiait notre cerveau. Être bilingue est une réelle stimulation cognitive, et protégerait contre la démence.

En effet, pratiquer régulièrement des langues différentes entraîne notre cerveau et le rend plus flexible. Et cette flexibilité mentale permet d’ailleurs aux bilingues de retarder jusque 5 ans le vieillissement cognitif, notamment l’arrivée de maladies dégénératives liées à l’âge telles que la démence ou Alzheimer.

Plus loin encore, des études ont prouvé que les bilingues voyaient le monde différemment en fonction de la langue qu’ils utilisaient. Des chercheurs ont tenté de comprendre comment les différents modèles de langage pouvaient affecter le regard que nous posions sur le monde. L’étude, publiée sur le journal Psychological Science, a été faite sur des bilingues allemands/anglais et sur des monolingues.

Les chercheurs ont montré aux sujets des clips vidéo qui mettaient en scène des personnes dans des mouvements particuliers : une femme marchant en direction d’une voiture, et un homme qui faisait du vélo en direction du supermarché. Ils leur ont demandé de décrire les scènes.

En résultat, les monolingues allemands ont pour la plupart décrit l’action, mais aussi le but de l’action. Par exemple, ils ont décrit : « une femme qui marche vers sa voiture », ou « un homme qui va vers le supermarché ». Les anglais monolingues ont quant à eux uniquement décrit l’action, en décrivant « une femme qui marche » ou « un homme qui fait du vélo », sans mentionner le but de l’action.

La vision des personnes qui parlent allemand serait doncholistique, c’est-à-dire globale : ils pensent l’évènement dans leur entité. La vision des personnes qui parlent anglais aurait plus tendance à zoomer sur des éléments intérieurs à l’évènement : ils ont tendance à se concentrer uniquement sur l’action.

Ces tendances semblent être directement liées aux bases linguistiques de leur langage. En effet, notre rapport au temps semble influencé par les différents outils grammaticaux que notre langue utilise pour déterminer les actions dans le temps.

Par exemple, les Anglais marquent grammaticalement les évènements qui sont en cours en appliquant le morphème -ing. Ainsi ils diront « I am playing the piano and I cannot come to the phone » (quand nous dirons “Je joue du piano et je ne peux pas répondre au téléphone”) ou « I was playing piano when the phone rang » (quand nous dirons “Je jouais du piano quand le téléphone a sonné”). Ce qui n’est pas le cas dans la langue allemande.

Les recherches sur les personnes qui pratiquent un second langage ont montré la relation entre la langue dans ses constructions grammaticales et la fréquence avec laquelle les personnes mentionnaient les objectifs de l’évènement.

L’étude a aussi montré que ces différences ne se limitaient pas à l’usage d’une langue elle-même, mais s’étendait à la catégorisation non verbale des évènements. Les chercheurs ont montré aux monolingues anglais et allemands une série de vidéos qui montraient des gens qui marchaient, faisaient du vélo, couraient ou conduisaient.

A chaque série de trois vidéos, ils ont demandé aux sujets si une scène avec des buts ambigus (une femme qui marche sur une route en direction d’une voiture garée) ressemblait le plus à une scène au but déterminé (une femme qui entre dans un bâtiment) ou à une scène sans orientation (une femme qui marche sur une chemin de campagne).

Sans surprise, les locuteurs allemands ont mis en relation les scènes ambigües avec des scènes au but orienté plus fréquemment que les monolingues anglais l’ont fait. On peut en conclure que les germanophones sont plus aptes à se concentrer sur les issues possibles des actions alors que les Anglais se concentrent plus sur l’action.

Concernant les bilingues, ils semblaient être partagés entre ces différentes perspectives. Les Allemands qui parlaient couramment anglais étaient tout aussi focalisés sur l’objectif de l’action que les locuteurs allemands natifs testés dans leur propre pays. Un autre groupe d’Anglais et d’Allemands bilingues a été mis à l’épreuve en Angleterre, et étaient tout aussi concentrés sur l’action que les Anglais natifs.

Une autre expérience a été faite, toujours sur un groupe bilingue anglais/allemand. Les chercheurs leur ont fait répéter des chiffres à voix haute en anglais ou en allemand. Quand les sujets utilisaient la langue allemande, ils ont réagi comme des Allemands monolingues : ils voyaient les vidéos aux buts ambigus comme des vidéos au but orienté. A l’inverse, quand les bilingues utilisaient la langue anglaise pour répéter des chiffres, ils ont réagi comme les monolingues anglophones : ils ont vu les scènes ambigües comme des scènes à fins ouvertes.

Quand les chercheurs ont pris au dépourvu les sujets en changeant la langue des numéros à mi-chemin de l’expérience, la concentration des sujets sur les buts par rapport à l’action s’est inversée.

Ainsi, parler une langue ou une autre a changé les perspectives des sujets. D’autres études ont montré que les comportements des bilingues variaient en fonction de la langue qu’ils utilisaient. Par exemple, les Arabes israéliens sont plus susceptibles d’associer des noms arabes comme Ahmed et Samir à des mots positifs en utilisant une langue arabe qu’en utilisant de l’hébreu.

Les personnes étudiées ont rapporté qu’elles se sentaient différentes en fonction du langage qu’elles utilisaient, et que les expressions de certaines émotions avaient différentes résonances selon la langue qu’elles utilisaient.

Enfin, il a été démontré que, lorsqu’ils sont confrontés à des risques, les bilingues avaient tendance à avoir des décisions plus rationnelles quand ils utilisaient leur second langage. Leur première langue leur donnerait une vision pleine de préjugés affectifs et donc plus faussée, qui influencerait la perception des risques et des avantages d’une situation.

Il n’y a donc pas de doute : la langue que vous parlez peut vraiment affecter la façon dont vous pensez. 

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

Repost 0
Published by HYPNOTHERAPEUTE - dans HypnoseEricksonienne Hypnose hypnocoaching actualité
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 08:46

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

Effets thérapeutiques de la musique sur le cerveau

Par son action globale sur l’ensemble des zones du cerveau, la musique produit de nombreux effets bénéfiques. Elle peut être utilisée en rééducation, pour stimuler la mémoire, ou encore pour atténuer la douleur.

Rééducation cérébrale

Selon les spécialistes, la musique stimule la plasticité du cerveau en activant la production dedopamine : elle a le pouvoir de contribuer à la restauration des neurones, et peut être utile après un traumatisme crânien, un AVC, ou en cas de maladie de Parkinson.
La musique et le rythme permettent de rééduquer la motricité et de traiter les troubles de l’équilibre et rigidités musculaires. L’écoute de musique peut également être employée dans le cadre de troubles du langage (aphasie) : certains patients sont capables de fredonner ou de répéter les paroles.

Effets sur la mémoire

L’écoute et la pratique de la musique produisent des effets positifs sur la mémoire, tant chez les personnes saines que chez les personnes atteintes d’une affection neurologique. L’activité musicale s’avère bénéfique en prévention ou en tant que traitement.
Ainsi, les musiciens stimulent de nombreuses zones de leur cerveau, ce qui accentue leur créativité et leur capacité à stocker les informations.
D’excellents résultats ont également été observés grâce à la musique chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer : certains sont capables d’apprendre de nouveaux chants, et d’associer un contexte musical à des mots ou des souvenirs.

Effets antalgiques

Parmi ses vertus, la musique permet de réduire les douleurs. Une étude britannique a récemment démontré que le fait d’écouter ses chansons préférées avant, pendant ou après une intervention chirurgicale pouvait contribuer à mieux supporter l’opération. Les patients ayant écouté de la musique dans ce contexte se sont montrés moins anxieux et ont eu moins besoin de médicaments, et ce même en cas d’anesthésie générale. Les résultats seraient d’autant plus positifs si le patient peut choisir ce qu’il écoute.
Il est toutefois important de garder à l’esprit que la musique ne suffit pas pour atténuer complètement les douleurs, et qu’elle ne permet pas de réduire la durée d’un séjour à l’hôpital.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

Repost 0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 15:54
Repost 0
Published by HYPNOTHERAPEUTE - dans actualité coaching
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 11:31

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

Depuis notre tendre enfance, notre imaginaire se nourrit de mythes sur les relations amoureuses qui s’éloignent souvent de la réalité. L’âme soeur qui court à toute vitesse dans un aéroport plein à craquer, la lettre d’amour reçue chaque jour pendant 10 ans, le sacrifice de sa vie pour son ou sa bien-aimé(e). De quoi nous donner l’air paresseux en affaire de coeur… L’artiste coréenne Puuung entend bien changer notre vision des choses. Avec son superbe coup de pinceau, elle brosse un portrait plein de douceur du vrai amour au quotidien. 

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

Repost 0
Published by HYPNOTHERAPEUTE - dans Couple Hypnose hypnocoaching HypnoseEricksonienne coaching
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 10:25

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

La phobie sociale désigne une hypersensibilité au jugement d’autrui. Contrairement à la timidité, elle altère considérablement la qualité de vie. Comment se manifeste-t-elle et comment la traiter ? 

Causes et facteurs de risques

La phobie sociale repose sur plusieurs types de facteurs. Elle peut être la conséquence d’une expérience sociale humiliante, ou d’un événement traumatisant : moqueries, agression, mise à l’écart. La phobie sociale peut également trouver son origine dans l’enfance, avec des parents isolés socialement ou surprotecteurs. 
Cette forme d’anxiété affecte le plus souvent les adolescents, et davantage les femmes que les hommes. 
Parmi les situations qui déclenchent l’apparition des symptômes : la nouveauté, la prise de parole en public, et l’exposition au regard des autres 

Symptômes

Les symptômes caractéristiques de la phobie sociale sont des crises d’angoisse, un sentiment de honte, le repli sur soi, la peur d’être jugé, des pensées négatives et une mauvaise estime de soi. La phobie sociale se traduit également par des comportements d’évitement et de dissimulation : refus d’invitations voire de promotion professionnelle pour éviter la prise de parole, éviter de regarder les autres personnes dans les yeux, éviter de donner son avis. 
La phobie sociale peut aussi s’exprimer physiquement : tremblementsvertigesaugmentation du rythme cardiaquetranspiration, rougissement. 
La phobie sociale ne doit pas être confondue avec la timidité qui s’exprime par une simple gêne et qui évolue favorablement avec le temps. La phobie sociale est une situation extrêmeayant de forts retentissements sur la scolarité, la vie professionnelle, et la vie sociale. Dans les situations où une personne timide parvient à surmonter ses peurs, la personne qui souffre de phobie sociale en est incapable. 

Traitements

Les traitements habituellement préconisés pour soigner la phobie sociale sont la thérapie cognitive et comportementale (TCC) et les médicaments
En groupe ou individuelle, la thérapie consiste à confronter le patient à ses peurs et à l’entrainer progressivement à s’affirmer. Des techniques de relaxation et de méditationpeuvent également être employées. 
Le traitement médicamenteux consiste en une prise d’antidépresseurs pour soulager les symptômes de la phobie sociale, notamment les manifestations physiques. Leur effet est rapide, mais l’efficacité ne se maintient généralement que sur le court terme. 
Les deux traitements peuvent être prescrits de manière distincte ou combinée, au cas par cas. 

Pour aller plus loin

Les phobies sociales, Association Française des Troubles Anxieux et de la Dépression (PDF) 

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

Repost 0
Published by HYPNOTHERAPEUTE - dans Phobies Hypnose HypnoseEricksonienne
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 10:23

« Santé : l’inquiétante explosion des dérives sectaires »

Le Parisien
Le Parisien indique en effet que « le président de la Mission contre les dérives sectaires, Serge Blisko, sonne l’alarme : les charlatans prospèrent sur le dos des malades vulnérables ».
Le journal publie un entretien avec le médecin, président de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), qui « constate l’inquiétante montée en puissance des dérives sectaires dans le domaine de la santé ».
Serge Blisko déclare notamment que « sur les 2.500 à 3.000 signalements qui nous sont faits chaque année, 40% concernent désormais le domaine de la santé, une proportion qui a doublé en 3 ans. C’est d’autant plus préoccupant que par essence, nous n’avons qu’une vision partielle du phénomène, beaucoup de victimes se sentant trop honteuses pour en parler ».
« Cela va de la charlatanerie, qui surfe sur l’engouement pour les médecines naturelles, aux véritables gourous, avec emprise mentale, financière et parfois sexuelle 
», continue le responsable.
Serge Blisko relève que « dans les cas les moins graves, le préjudice est uniquement financier et les produits inoffensifs, comme cette infusion aux vertus miracles, en fait du simple thé vert à 150 € la boîte… Mais on trouve aussi des substances dangereuses, ou qui rentrent en conflit avec un traitement classique ».
Le médecin ajoute que les victimes sont « souvent, mais pas exclusivement, des personnes malades. 60% des personnes atteintes d’un cancer font appel à des méthodes complémentaires : il peut s’agir de traitements d’appoint comme l’acupuncture, mais aussi de choses délirantes, comme l’ingestion d’huile essentielle de lin ou même d’urine… ».
Serge Blisko souligne qu’« il y a danger lorsque ces méthodes remplacent les traitements éprouvés. Il existe ainsi tout un courant qui prétend guérir le cancer par la psychologie et exclut tout recours à la médecine conventionnelle. L’un de ses tenants, Claude Sabbah, vient d’être condamné à 2 ans de prison et 30.000 € d’amende après la mort d’un adepte ».
Le responsable remarque ainsi qu’« il y a aujourd’hui en France entre 10 et 15 millions de personnes qui souffrent d’une affection de longue durée et qui doivent prendre un traitement, parfois à vie. Cela nourrit une angoisse permanente qui, ajoutée à la froideur technicienne de la médecine conventionnelle et à l’effondrement du maillage des médecins de famille, fait d’eux des proies potentielles. C’est particulièrement vrai avec le cancer, une pathologie très déstabilisante ».
Serge Blisko appelle à « une vigilance de tous, car les victimes appartiennent à toutes les classes sociales, leur seul point commun étant d’être vulnérables à un moment de leur vie. On a par exemple vu surgir, après les attentats, des thérapeutes sans diplôme se proposant - moyennent finances - d’aider les familles… ».
 
 
Date de publication : 10 Fév. 2016
Repost 0
Published by HYPNOTHERAPEUTE - dans actualité
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 12:54

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

PSYCHOLOGIE - Il est l'un des pires énergumènes sur lequel on puisse tomber, l'un des plus dramatiquement irrésistibles aussi. Car le pervers narcissique est un prédateur à sang froid, passé maître dans l'art de la séduction et de la manipulation. Comment le repérer? Comment fonctionne-t-il et comment échapper à son emprise dévastatrice? A l'occasion de la sortie de l'excellent Mon Roi de Maïwenn, le psychanalyste Jean-Charles Bouchoux, auteur du livre Les pervers narcissiques, nous livre les clés pour mieux comprendre (et éviter) ces redoutables tombeurs.

Elle ressemble à un petit animal fragile, perdu, inquiet. Lui, grand félin élégant, a le verbe haut, la démarche gracieuse, le sourire vorace et le regard qui frise. Il la dévore des yeux, la happe. Le piège se referme. Et soudain, le regard bleu s'assombrit et vrille. Il l'écrase, l'humilie, s'échappe. Elle tente de le rattraper, mais il esquive de plus belle avant de revenir à genoux.

"Si ta vie fait des hauts et des bas, ça veut dire que tu es vivante. Quand tout est plat, c'est que tu es morte", tente-t-il de justifier. Mais comment tenir debout lorsqu'on chevauche des montagnes russes émotionnelles?

Ce tango toxique mené par le pervers narcissique, beaucoup de femmes l'ont dansé. Disséqué avec finesse par Maïwenn dans son nouveau film Mon Roi, il est d'autant plus éprouvant qu'il est magistralement interprété par Vincent Cassel en prédateur d'une séduction folle et Emmanuelle Bercot dans le rôle de la proie brisée (qui lui a valu un prix d'interprétation au Festival de Cannes 2015). Et que l'histoire est universelle.

Comme l'héroïne de Mon Roi, ce despote affectif nous a eue d'une oeillade, d'un sourire. Dans son regard, nous nous étions vue désirable. Et si c'était enfin le bon? Enivrée par ses mots d'amour, intoxiquée par ses baisers, nous l'avons laissé s'immiscer sous notre peau frémissante. Et tout a commencé à pourrir. Les piques se multiplient, les étreintes se défont, les mots doux se font âcres. On se déchire, on s'oublie, on se nie. Et cette boule qui nous broie le palpitant du matin jusqu'au soir. Jusqu'à la fuite, presque salutaire, pour que ce lent cauchemar s'arrête enfin. Mais, alors que nous tentons de nous relever et de nous reconstruire, il revient à la charge pour se repaître de notre coeur en lambeaux. Le schéma du pervers narcissique est immuable, son emprise sur ses victimes totale.

Pour mieux comprendre les mécanismes à l'oeuvre dans cette relation en perpétuelle déconstruction, nous avons interrogé Jean-Charles Bouchoux, psychanalyste, psychothérapeute, auteur du livre Les pervers narcissiques. Il nous explique qui sont ces (faux) amoureux, leur mode de fonctionnement et comment les combattre.


 

Terrafemina: Y a-t-il un profil type du pervers narcissique ?

Jean-Charles Bouchoux: Je préfère parler de mécanismes de défense. Ces mécanismes sont employés par des personnes qui sont à la limite de la folie, de la psychose, et qui les utilisent pour ne pas devenir fous. Ce qui est surprenant, c'est de retrouver des mécanismes absolument identiques d'une personne à l'autre. C'est souvent les victimes qui viennent me voir en me racontant des scènes qui sont toutes exactement identiques d'une personne à l'autre.

Quels sont ces fameux mécanismes de défense?

Tout ce qui est du côté de l'identification projective. La personne qui emploie des mécanismes de pervers narcissique ne peut pas envisager la moindre tache sur son vernis. Elle est une personne absolument parfaite. Dès qu'un problème se pose au sein du couple, au sein de l'entreprise ou au sein de la famille, c'est toujours de la faute d'une personne qui est désignée comme le bouc-émissaire.

Les femmes sont-elles aussi enclines à la perversion narcissique que les hommes?

Oui, je dirais 50%.

Dans le film Mon roi, le pervers narcissique joué par Vincent Cassel est dépeint comme quelqu'un de très séduisant, très sociable. Cela correspond-t-il au "profil"?

Oui, tout à fait. Ce sont des personnes qui ont besoin de briller, qui ont besoin d'être reconnues et qui arrivent souvent à être reconnues d'ailleurs. Et donc à chaque fois qu'elles auraient un "défaut", quelque chose qu'elles souhaiteraient cacher, elles l'attribuent à un autre. C'est de l'identification projective. Par exemple, dans un couple, si jamais une personne qui emploie des mécanismes de pervers narcissique voit quelqu'un qui pourrait lui plaire, elle va se retrouver à être immédiatement jalouse de sa compagne/son compagnon. Le pervers narcissique ne supporte pas l'idée que cette personne puisse lui être infidèle.

Comment se présente le "schéma" classique du pervers narcissique?

Au fondement des relations perverses, il y a l'angoisse d'abandon à la fois chez la personne qui emploie des mécanismes pervers, mais aussi chez sa victime. Il y a d'abord une phase de séduction qui passe par les mots, où on promet tout et n'importe quoi, et après, très délicatement, très doucement, on glisse vers quelque chose de pervers: c'est l'autre qui est menacé d'être abandonné. Là encore, il y a ce mécanisme de projection: j'ai peur d'être abandonné --> je te menace de t'abandonner. A ce moment-là, par réflexe, la victime s'accroche. Et cela va très très bien à la personnalité perverse. La perversion narcissique consiste à embobiner quelqu'un pour l'empêcher de partir tout en lui disant: "Attention, je vais te mettre dehors". C'est pour lui faire vivre l'angoisse que lui-même ressent.

Dans Mon Roi, le pervers narcissique dit "Je t'aime" dès la première nuit et veut ardemment un enfant. Est-ce symptomatique?

Oui. Dire "je t'aime" trop vite, c'est ne pas appartenir à la réalité: on projette un fantasme dans l'autre. On l'a tous plus ou moins fait : on vit une rupture difficile, on tourne la page, on rencontre quelqu'un et sur ce quelqu'un, vous projetez l'amour de celui que vous avez perdu. En réalité, vous n'êtes pas vraiment amoureux. Cela vous fait juste du bien de dire "Je t'aime". Cela arrive à tout le monde, ce n'est pas extrêmement pervers.

Quant au désir d'enfant, une personnalité qui entretient des mécanismes de pervers narcissique est quelqu'un qui est dans l'angoisse de l'abandon. Elle va donc tout faire pour mettre en place des liens difficiles voire impossibles à rompre. Cela peut donc être un enfant, de l'argent qu'il va vous emprunter et ne vous rendra pas... Pas parce qu'il veut vous voler mais parce qu'il veut garder le lien. Tant qu'il y a cette dette, tant qu'il y a cet enfant, on est obligé de communiquer. Et si vous partez, il y a la rupture et en plus, la perte de l'argent et éventuellement la perte de l'enfant. D'ailleurs, il y a des hommes qui finissent par ne plus voir leurs propres enfants.

Quelle est la différence entre un pervers narcissique et un phobique de l'engagement?

On peut être phobique de l'engagement sans tenter de détruire l'autre! Le phobique de l'engagement peut partir à la première occasion, c'est une forme d'hystérie, mais on n'est pas dans le champ de la perversion.

Est-ce le pervers narcissique qui prend la décision de quitter l'autre?

La rupture vient rarement du pervers narcissique, même si cela arrive. C'est le cas quand il se sent démasqué, quand l'autre lui dit: " Ça va, j'ai compris ton fonctionnement, je vais commencer à le faire savoir... ". La victime ne reste intéressante tant qu'elle ne met pas en danger son pervers. Mais à partir du moment où elle a compris ce qu'il se passait, l'autre va se trouver une nouvelle victime plus confortable et partir. Pour rejouer la même chose, bien sûr. Au final, le pervers narcissique est un quelqu'un qui planque une dépression et qu'il ne veut pas voir en face. Car pour guérir d'une dépression, il faut déjà commencer à l'accepter. Et comme il ne l'accepte pas, il a tendance à projeter sa dépression dans l'autre et à le rendre à son tour dépressif.

Le pervers revient-il systématiquement à la charge après la rupture?

Il revient très souvent, oui. Un des symptômes, c'est le besoin de vérifier sa toute-puissance. Et il le fait en revenant et on va lui ouvrir les bras. Combien de personnes m'ont dit: " Nous avions arrêté, pour moi, c'était définitivement terminé. Et puis il est revenu, il était absolument charmant, il a réussi à me convaincre en me disant: 'J'ai compris mon erreur et je te présente même des excuses...'". Et très rapidement, la situation redevient la même...

Dans Mon Roi, la victime jouée par Emmanuelle Bercot est une fille "normale", presque banale.

Elle doit avoir de grandes qualités. Une chose étonnante, c'est que le pervers critique tout le temps sa victime, mais en réalité, quelque part, il l'admire. Et ça, il ne le supporte pas. Il a le sentiment que l'autre est supérieur à lui. A la fois, il en joue dans le sens où il va s'enorgueillir de ça ("Regardez, je suis quelqu'un de tellement bien que je plais à cette personne qui est tellement bien"), et en même temps, il fait tout dévaloriser l'autre. C'est son moyen à lui d'éviter que l'autre prenne trop la confiance et le quitte. Inconsciemment, le pervers narcissique a le sentiment qu'il ne vaut rien. S'il est avec quelqu'un de bien et que cette personne s'en aperçoit, forcément, elle va partir.

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

Repost 0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 10:43

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

Le syndrome d'Asperger est un trouble envahissant du développement qui affecte plus particulièrement les garçons. Comment se manifeste-t-il ? Quels sont les traits typiques de ce trouble et comment est-il pris en charge ? 

 

Définition

Le syndrome d'Asperger fait partie des troubles envahissants du développement (TED)apparentés à l'autisme, qui affecte plus fréquemment les garçons que les filles. Il se manifeste relativement précocement, et peut se diagnostiquer dès l'âge de trois ans. 

 

 

Symptômes

Ce trouble affecte à différents niveaux les personnes qui en sont atteintes :

  • Vie sociale : manque de communication verbale, incompréhension des émotions et des intentions de l'autre,
  • perceptions sensorielles ,
  • motricité.

 


Les enfants affectés par le syndrome d'Asperger ne souffrent généralement pas de retard de langage, contrairement aux enfants atteints par d'autres troubles du spectre autistique. 

Le trait le plus distinctif du syndrome d'Asperger est un intérêt démesuré, souvent exclusif, pour un domaine précis, comme l'informatique par exemple. 

Autres symptômes

  • Manque d'intérêt pour le contact humain,
  • difficultés à comprendre certaines expressions verbales (métaphores, jeux de mots),
  • difficulté à comprendre et décoder la communication non verbale (gestes, postures, contact visuel),
  • problèmes d'équilibre,
  • réactions anormales affectant les sens : sentiment d'oppression au toucher, réaction inappropriée à un environnement bruyant (ouïe).
  • activités répétitives (ex : fixation d'un objet en mouvement).


Diagnostic

Le diagnostic repose sur l'observation de ces différents signes, et sur la réalisation de différents bilans : tests de QI verbal et non verbal, bilan orthophonique, bilan psychomoteur, bilan pédopsychiatrique. 

Prise en charge thérapeutique du syndrome d'Asperger

Les causes du syndrome d'Asperger n'étant pas encore parfaitement connues, il n'existe pas de traitement spécifique pour ce trouble. La prise en charge est pluridisciplinaire, et vise à favoriser le suivi de la scolarité et l'intégration sociale future du patient. 
Elle repose notamment sur :

  • Une thérapie cognitivo-comportementale (améliorer la gestion du stress),
  • des aménagements scolaires avec une aide individualisée,
  • le soutien et la formation des parents (techniques comportementales à utiliser à la maison),
  • la modification des habitudes de langage et de motricité.


Pour aller plus loin

  • Le syndrome d'Asperger (PDF), Fédération québécoise de l'autisme..
  • http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/7580-syndrome-d-asperger-et-autisme?een=c469be49f663954fd67f42804dae76e0&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml149_lagrippeestlas
 
 
Posez votre question »

Syndrome d'Asperger et autisme

 
 
 
Janvier 2016
 
 
Le syndrome d'Asperger est un trouble envahissant du développement qui affecte plus particulièrement les garçons. Comment se manifeste-t-il ? Quels sont les traits typiques de ce trouble et comment est-il pris en charge ? 

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

Repost 0
Published by HYPNOTHERAPEUTE - dans Hypnose HypnoseEricksonienne Troubles du comportement
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 11:19

"Sans plus de préparation, nous parvenons à l'étape de l'après-midi de la vie. Pire encore, nous franchissons cette étape avec la fausse croyance que nos vérités et idéaux nous serviront comme ils l'ont fait jusqu'à présent. Mais il est impossible de vivre l'après-midi de la vie selon le programme du matin de la vie, car ce qui était grand le matin sera petit le soir et ce qui était vrai le matin, sera devenu un mensonge le soir". Carl Gustav Jung

Selon le psychologue suisse Carl Gustav Jung, il existe 4 archétypes, quatre étapes que nous traversons pendant notre vie et ces étapes sont :

1. L'étape de l'athlète (le sauvage) À cette étape, nous nous préoccupons surtout de notre apparence, de ce à quoi ressemble notre corps. Durant cette étape, nous pourrions rester des heures à regarder et admirer notre reflet dans le miroir. Notre corps, notre apparence sont les choses les plus importantes à nos yeux, rien d'autre ne compte.

2. L'étape du guerrier (l'aventurier) Pendant cette période, notre principale souci est de partir à la conquête du monde, de faire de notre mieux, d'être le meilleur et de parvenir à l'excellence, de faire ce que font les guerriers et d'agir comme agissent les guerriers. C'est une étape pendant laquelle nous pensons continuellement aux moyens d'avoir plus que tout le monde, une étape de comparaison, de vaincre ceux autour de nous afin de nous sentir meilleurs parce que nous avons réalisé davantage, parce que nous sommes des guerriers, des braves.

3. L'étape de la communication (l'enseignant) À cette époque, à ce stade de votre vie, vous réalisez que ce qui a été fait jusqu'ici ne suffit pas à vous contenter, à vous rendre heureux… vous cherchez maintenant les moyens de faire une différence dans le monde, les moyens de servir ceux qui vous entourent. Votre préoccupation est de commencer à donner. Vous réalisez maintenant que dorénavant votre poursuite de l'argent, du pouvoir, des possessions, etc. continueront d'apparaitre dans votre vie, mais vous ne leur attribuez plus la même valeur qu'auparavant, vous n'êtes plus attaché à ces choses, parce que vous êtes maintenant dans une étape différente de votre vie, où vous savez qu'il existe autre chose. Vous les recevez, vous les acceptez et vous en êtes reconnaissant, mais vous êtes prêt à vous en détacher n'importe quand. Vous cherchez des moyens pour arrêter de penser à vous, à la manière de recevoir et à commencer à vous concentrer sur une vie de service. Tout ce qui vous importe à ce stade est le don. Vous savez maintenant que donner c'est recevoir et que c'est le moment de stopper l'égoïsme et de penser aux façons d'aider ceux dans le besoin, de quitter ce monde en étant meilleur que lorsque vous y êtes entré.

4. L'étape spirituelle (le sage) Selon Jung, ce sera la dernière étape de votre vie, une étape où nous réalisons qu'aucune de ces trois étapes ne représente réellement qui nous sommes et ce que nous sommes. Nous comprenons que nous sommes plus que notre corps, plus que nos possessions, plus que nos amis, notre pays et ainsi de suite. Nous en venons à réaliser que nous sommes des êtres divins, des êtres spirituels ayant une expérience humaine et non pas des humains ayant une expérience spirituelle.

Nous savons maintenant que ce n'est pas notre foyer et que nous ne sommes pas ce que nous pensons être. Nous sommes dans ce monde mais pas de ce monde. Nous pouvons désormais nous observer à partir d'une autre perspective. Nous pouvons renoncer à notre propre esprit, à notre corps et saisir qui nous sommes vraiment, voir les choses telles qu'elles sont. Nous devenons l'observateur de notre vie. Nous réalisons que nous ne sommes pas celui que nous remarquons mais l'observateur de ce que nous remarquons.

Il y a 2500 ans, Lao Tseu tentait de nous enseigner la manière de comprendre cette dernière étape de vie, cette étape spirituelle : "Pouvez-vous faire machine arrière en pensée et ainsi saisir toutes choses ? Donner la vie et la nourrir, avoir sans posséder, agir sans attentes, diriger sans essayer de contrôler : voici la vertu suprême".

vu sur http://el11even.com/

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

Repost 0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 21:38

Dimitri BULAN est votre hypnothérapeute sur

Le Havre (06 17 55 32 69 ) et sa région.

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises ont l’obligation légale de proposer à leurs salariés une complémentaire santé financée à 50 % par l’employeur. Qui est concerné ? Quelle couverture assure-t-elle ? Le point avec Julien Fillaud, directeur général de Mutuelle Conseil, comparateur de complémentaires santé.

 
 

Complémentaires santé : ce qui change en 2016

Qu’il s’agisse de grandes ou de petites structures, toutes les entreprises ont l’obligation depuis le 1er janvier 2016 de proposer une mutuelle à tous leurs salariés, qu’elles financeront pour moitié. D’après le Haut Conseil pour l’avenir de l’Assurance-maladie, environ un quart des salariés verront ainsi leur situation changer, ceux qui n’avaient pas le moyen auparavant de souscrire à une mutuelle par l’intermédiaire de leur entreprise. A savoir qu’à peu près 90 % de ces salariés avaient tout de même souscrit à une mutuelle, mais de manière individuelle.

"La réforme va permettre aux personnes qui n’avaient pas du tout de mutuelle d’en avoir une, soit au final peu de monde", note Julien Fillaud, directeur général de Mutuelle Conseil, comparateur de complémentaires santé. La situation va également changer pour les salariées qui souscrivaient à une mutuelle individuelle et se voient contraints de changer pour celle de leur entreprise.

Important à savoir : la participation de l’employeur (50 % de la cotisation à la complémentaire santé) sera considérée comme un revenu imposable pour le salarié, ce qui devrait rapporter à l’Etat 1 milliard d’euros supplémentaire en termes de revenus fiscaux.

Réforme des mutuelles : qui sont les Français concernés ?

Cette réforme vise les salariés. Elle n’englobe donc pas les indépendants, les inactifs ou les fonctionnaires.

reforme-mutuelles-obligatoires_mediumEn ce qui concerne les personnes au chômage, elles pourront conserver gratuitement leur mutuelle collective jusqu’à 12 mois après l’arrêt de leur activité.

Les personnes en CDD sont aussi concernées, à condition que leur contrat dure au minimum 1 mois. Une fois au chômage, elles pourront profiter gratuitement de la complémentaire santé collective de l’entreprise pendant une durée équivalente à celle du contrat de travail, dans la limite de 12 mois.

Les intérimaires bénéficient d’un régime spécifique.

La loi n’oblige pas les entreprises à proposer une mutuelle couvrant aussi le conjoint et les enfants. "Bien sûr, les entreprises qui proposaient une couverture familiale jusqu’ici pourront continuer à le faire, mais il n’y aura aucune obligation réglementaire. C’est l’une des limites de la loi car dans certains cas, la famille devra se débrouiller autrement", estime Julien Fillaud.

Une couverture minimum imposée par la loi

La loi impose aux entreprises de proposer une complémentaire santé à ses salariés, mais elle se limite à une couverture basique que l’on nomme "panier minimal". Elle doit au moins couvrir :

  • - le ticket modérateur (pourcentage du tarif non remboursé par la Sécurité sociale) ;
  • - le forfait journalier hospitalier ;
  • - les frais dentaires à hauteur de 125 % du tarif conventionné (tarif retenu par la sécurité sociale pour établir les remboursements, hors dépassements d’honoraires) ;
  • - frais d’optique à hauteur de 100 à 200 €.

"L’idée de contrôler les dépenses de santé en plafonnant les contrats est plutôt louable, mais le contrat fiscalisé qui est censé être moins cher ne l’est pas toujours dans les faits", estime Julien Fillaud. Du moins pour le salarié, dépendant des tarifs que lui impose son médecin, son dentiste ou son opticien. Le reste à charge peut s’avérer important si la mutuelle ne propose que le panier minimal de remboursement.

Les entreprises sont tout de même libres de proposer des couvertures meilleures à leurs salariés, comme c’était le cas auparavant, avec des prix généralement plus attractifs que ceux proposés par les mutuelles individuelles.

Le coût de la mutuelle s’élève entre 15 et 30 euros environ pour l’entreprise et le salarié en cas de couverture minimale et entre 60 et 75 euros pour les meilleures formules.

Complémentaires santé : ce qui change pour les retraités

Il sera possible de bénéficier du maintien de la mutuelle collective à condition d’en faire la demande dans les dans 6 mois suivant le départ à la retraite. Le retraité ne bénéficiera plus de la participation de l’entreprise, il devrait donc en régler la totalité des cotisations et non plus seulement la moitié. La loi prévoit aussi que le tarif de la mutuelle puisse augmenter jusqu’à 50 % par rapport au prix fixé pour un salarié actif. Pour éviter que ce coût ne soit trop élevé pour les retraités, le projet de loi de finances de la Sécurité sociale 2016 envisage d’instaurer un délai de 3 à 5 ans avant d’atteindre cette augmentation maximale.

Comme pour les salariés actifs, la loi n’impose qu’une couverture minimale pour les retraités. "De manière générale, le panier minimal risque de ne pas répondre aux besoins des retraités", note le directeur général de Mutuelle Conseil. Cette couverture répond à des besoins très basiques qui correspondent davantage à une population jeune. Un retraité aura peut-être plus intérêt à choisir une autre mutuelle, avec une meilleure couverture.

Encore une fois, tout dépendra de la proposition de l’entreprise, car certaines ne se cantonneront pas à la couverture minimale imposée par la loi et opteront pour des mutuelles plus intéressantes, y compris pour leurs salariés retraités.

Complémentaires santé collectives : sont-elles vraiment obligatoires ?

Dans certains cas, il sera possible pour le salarié de refuser cette nouvelle complémentaire santé. "Parmi les motifs de dispense, il y a le cas où le salarié dispose d’une mutuelle obligatoire par l’intermédiaire de son conjoint. Autre situation : le salarié est déjà en CDI dans l’entreprise au moment où la nouvelle mutuelle est proposée de façon unilatérale par l’employeur (donc pas d’accord collectif ou de référendum). Si tel est le cas, il est possible de la refuser, au moins jusqu’à sa première échéance", explique Julien Fillaud.

Il existe aussi d’autres cas de figure où le refus de souscrire à la complémentaire santé collective est possible : comme pour les CDD de moins de 12 mois ou pour les personnes rémunérées par plusieurs employeurs.

La nécessité d’une surcomplémentaire ?

Puisque le niveau de protection imposé légalement pour les mutuelles obligatoires est minimal, il est possible qu’il ne suffise pas à certains salariés. Certaines personnes ayant besoin de davantage de soins médicaux devront donc opter pour une surcomplémentaire. Cette dernière pourra être souscrite auprès de la même complémentaire santé ou auprès d’une autre.

Les experts craignent cependant que le coût du panier minimal ayant été bradé pour répondre aux attentes des entreprises, les mutuelles ne se rattrapent sur ces surcomplémentaires. Dans ce cas, il sera peut-être plus intéressant pour le salarié de se diriger vers une autre mutuelle pour souscrire une surcomplémentaire. "La surcomplémentaire risque de complexifier encore le parcours de soins avec un troisième niveau (assurance maladie – complémentaire santé – surcomplémentaire NDLR). Ce qui ne va pas forcément rendre service au porte-monnaie des Français", regrette Julien Fillaud.

Paulina Jonquères d'Oriola
 

Sources :

1- Interview de Julien Fillaud, directeur général de Mutuelle Conseil, comparateur de complémentaires santé (janvier 2016)
 2- Fiche pratique : Complémentaire santé d’entreprise (mutuelle santé) du site officiel de l’administration française (consultable en ligne

Vous souhaitez vivre mieux votre vie,

contactez moi au 06 17 55 32 69

 

ensemble nous avons la solution

 

SITE : http://www.hypnobulan.fr

 

LIRE AUSSI : les 21 jours du cerveau

Repost 0
Published by HYPNOTHERAPEUTE - dans actualité HypnoseEricksonienne Hypnose

Présentation

  • : HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • : Hypnose éricksonienne, PNL (Programmation Neuro Linguistique ), EMDR et psychothérapie hypnotique sur Le Havre / Fecamp / Honfleur / Deauville / Pont Audemer / Jumièges / Yvetot...soutien téléphonique tarifé également.Programme " joueur", alcoolisme, drogue, victime, de pervers (e) narcissique ... (à votre service depuis 1995)
  • Contact

Profil

  • HYPNOTHERAPEUTE
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)

Recherche