Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 11:03
Le Figaro

C’est ce que note Le Figaro, qui rend compte d’un avis que vient de rendre l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation. L’organisme remarque que la recherche de la perte de poids «sans indication médicale formelle comporte des risques cliniques, biologiques, comportementaux ou psychologiques ».
Le quotidien rappelle que « les régimes alimentaires peuvent être multiples, sans sucres, sans graisse, ou sans l’un et l’autre, riche en protéines, ou encore globalement restrictif », puis indique que l’Anses « a examiné 15 types de régimes différents ».
« Elle a pu ainsi mettre en évidence que l’apport en protéines est supérieur à l’apport nutritionnel conseillé dans plus de 80% de ces régimes. Le besoin moyen en calcium n’est pas couvert pour 23% d’entre eux. Pour plus de 50%, les apports en sodium sont supérieurs aux limites recommandées par l’OMS », 
constate Le Figaro.

Le journal ajoute que « 3 régimes sur 4 conduisent à des apports en fibres insuffisants » et observe que « pour les experts de l’Anses, les risques ne sont pas négligeables lorsque ces régimes font appel à des pratiques alimentaires déséquilibrées et peu diversifiées ».
Le Figaro explique que « les risques sont d’ordre somatique, perte musculaire et osseuse, inflammation hépatique, insuffisance rénale, notamment avec le régime protéique…, mais concernent aussi des modifications profondes du métabolisme énergétique ».
« Selon le Pr Irène Margaritis, chef de l’unité d’évaluation des risques nutritionnels, cela entraîne une «mise en économie» de l’organisme, qui diminue ses dépenses et fabrique de la graisse quand il y a reprise de poids »
, précise le quotidien.

Le journal note enfin que « les perturbations peuvent être aussi d’ordre psychologique ». L’Anses indique ainsi que « la dépression et la perte de l’estime de soi sont des conséquences fréquentes des échecs à répétition des régimes amaigrissants » et« insiste sur la nécessité d’une «prise en charge spécialisée adaptée» ».
MS

Pour mincir en douceur,

contactez-moi au 06 17 55 32 69

ou par mail à hypnobulan@gmail.com

Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans Troubles alimentaires
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 17:40

Before you look around, to see and say "I love you" ...


What is the first person you see in the morning?
No ... .. Y.O.U.
 
Start with the first person, "YOU".
By loving yourself you will learn to repect ...
The importance of this first look into yourself (without falling into the narcissism).
Love, in today's society has warped ... the beloved becomes an object property ... ...
 
What are the people you attract?
Do you still experience the same cyclic life couple?
 
By loving yourself you will realize your true self ... not the social mask.
By doing this, you will transform it better ... ... you become a magnet.
And the world around you ... will change its look at you too ..
 
There is no magic in love ... everyone is different ... the Supreme alchemy will be different every time ...
Do not miss the point ... keep a thread of you to another, too many differences appeal to you today but tomorrow you will grow back ...
 
By learning to love you ... you will love the other for what he / she really is .. you respect yourself as you can / follow this for other too ...
 
  Listening to you, your communication, you can listen to the other ... leave him/her a place in the communication ... and create an exchange that feeds on itself.
 
 
Use a game of this nature reserve to maintain your inner peace and you gradually awaken to love.
The more you love ...and you will inspire LOVE.
 
"Loving yourself is the beginning of a love story that will last a life time. " Oscar Wilde.
 
hypnobulan.fr

Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans English hypnotherapy
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 17:34

Avant de regarder autour de soi, de voir un Etre et de lui dire "je t'aime"...

Quelle est la première personne que vous voyez au réveil ?

Non...V.O.U.S...

 

Commencez par la première personne, "VOUS".

En vous aimant vous même vous allez apprendre à vous repecter...

L'importance de ce premier regard vers vous même ( sans tomber dans le narcissisme).

L'Amour, aujourd'hui dans nos société, s'est déformé...l'Etre Aimé devient objet...propriété...

 

Quelles sont les personnes qui vous attirent ?

Faites vous toujours la même expérience cyclique de vie de couple ?

 

En vous aimant vous même, vous allez prendre conscience de votre moi réel...pas du masque social.

En faisant cela, vous allez vous tranformer...vous en mieux...devenir un aimant.

Et le reste du monde autour de vous...va changer son regard sur vous aussi..

 

Il n'y a pas de recette miracle en amour...chacun étant différent...l'alchimie suprême sera différente à chaque fois...

Ne perdez pas l'essentiel...gardez un fil conducteur de vous à l'autre ; trop de différences vous attirent aujourd'hui mais vous repousseront demain...

 

En apprenant à vous aimez...vous pourrez aimer l'autre pour ce qu'il/elle est réellement..en vous respectant vous même vous pourrez le /la respecter...

 

 En vous écoutant, votre mode de communication, vous pourrez écouter l'autre...lui laisser de la place dans la communication...et créer un échange qui se nourrira de lui même.

 

 

Utilisez une petite partie de cette réserve naturelle pour entretenir votre paix intérieure et vous éveiller progressivement à l’amour.

Plus vous vous aimerez et plus vous inspirerez ll’amour.

 

"S’aimer soi-même, c’est le début d’une histoire d’amour qui va durer toute la vie". Oscar Wilde.

 

Pour vous aider, contactez-moi au 06 17 55 32 69

ou par mail à hypnobulan@gmail.com

 

hypnobulan.fr

Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans Couple
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 11:58

Il faudrait être fou ou folle pour se brancher avec un ou perverse narcissique, non? 

 C'est ce que je pensais, mais après avoir travaillé sur l' histoire d'une relation de violence. Pendant six mois, j'ai été choqué par la façon dont ont pu se refroidir les personnes qui sont se laisser berner. 

 Le truc, c'est que ces gens sont super charmeurs/charmeuses, arrachant ainsi des performances dignes des Oscars de Créature de Rêve ou Prince Charmant - au moins pendant qu'ils/elles vous courtisent. Et puis, quand ils/elles  vous ont rendu follement amoureus(e) d' eux, ka-bang, vous voyez leurs vraies couleurs, violentes...

Les bonnes nouvelles :

il y a un danger certain qui se manifeste, face àcelui ou celle qui est un/une pervers(e) et bien avant qu'il/elle ne commence son stratagème, et cela commence par une drôle de sensation dans le creux de votre estomac. Parce que la possessivité et le contrôle de sont grands drapeaux rouges d'alarme.

Cindy Southworth, une vice-président du Réseau national pour mettre fin à la violence domestique, suggère ce petit test :

"Annuler une date au début, quand il/elle est tout(e) amoureux/amoureuse, et dites-lui votre meilleur(e) ami(e) a besoin de vous. Si il dit, "Je suis déçu, mais je comprends grandement". C'est bon.  Par contre, "je ne peux pas supporter d'être séparés", "ou bien il vous fait vous sentir coupable ou se met en colère, ce ne sont pas de bons signes!

Voici quelques autres drapeaux rouges de Southworth et de l'ensemble de l'équipe d'experts du Réseau national pour mettre fin à la violence familiale :

-il ou elle est si amoureus(e) qu'il/elle veut emménager au plus tôt alors que vous venez juste de vous rencontrer.

-il ou elle est étrangement jaloux/jalouse alors que vous parlé avec votre ex-petit(e) ami(e),

-si il  ou ellevous accuse de flirter avec toutes les personnes que vous rencontrez - le garçon, la serveuse, le caissier, la caissière, un copain gay

...C'est un drapeau rouge

 

-il ou elle envoit tant de sms ou de coups de fil en une journée qu'il ou elle s'immice parfois entre vous et vos amis et/ou les valeurs de votre famille.

-attention si vous êtes toujours fatigué(e) parce qu'il/elle vous retient tard dans la nuit.

-que vous ne pouvez pas sortir et toujours expliquer aux gens ". Je ne peux pas y aller"

-votre inquiétude monte si vous êtes à quelques minutes de la fin d'une conversation, vous savez comment il/elle va être.;."toujours de votre faute".

-si vous recevez beaucoup par courriels des excuses avec des cadeaux.

-si vous trouvez que vous n'avez rien à faire sans lui/elle, ou sans son approbation.

-fuyez si vous découvrez qu'il/elle avait une relation violente avec un(e) ex.! 

-Il ou elle vous suit - au travail, en ligne, avec le GPS dans votre voiture, tape sur le/la premier(e) qui vous regarde.

-si elle ou Il a été cruel(le) envers les animaux.! 

De même que si vous avez un/une ami(e) qui ne peut jamais venir vous rendre visite seul(e).Il/elle pourrait être en difficulté si ; il/elle commence à dire qu'il/elle ne peut pas venir à vos invitation parce qu'il/elle doit être accompagné avec son/sa petit(e) ami(e)

Quand vous êtes avec votre ami(e), et qu'il/elle est toujours nerveux au point de repondre imédiatement à ses messages ou d' être en retard pour lui répondre téléphoniquement.

Si il /elle a des ecchymoses ou des égratignures, qu'il/elle ne peut pas expliquer ou vous dit qu'ils ont été causés par un accident.Si il/elle arrête de faire des choses qu'il/elle aimait avant leur rencontre - loisirs, les achats, l'école....

Avez vous vu ou déjà assisté à un de ces signes d'alerte?

 

Soutien psychologique, contactez-moi au 06 17 55 32 69

ou par mail à hypnobulan@gmail.com

hypnobulan.fr

source

http://www.huffingtonpost.com/liz-brody/tell-somebody_b_858950.html

Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans Pervers(e) Narcissique
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 11:11

The practice of hypnosis has officially existed since 1841 when the Scottish surgeon James Braid enacts the principle that another state of consciousness (EMC, altered state of consciousness).
In 1891 Professor Hyppolite BERNSTEIN coined the term "psychotherapy" which defines a technique for creating a language other state of consciousness in order to pass sentences directly to the brain. This altered state of consciousness allows the hypnotic suggestions to turn an unconscious mechanism of solution or distraction from pain.

With Professor Milton H Erickson, hypnosis is "Ericksonian."
During his youth he diligently observed her sisters and realizes that there are external signs to verbal language. They could say "yes" and body movements betrayed a "no" silent. This is the beginning of calibration, the detailed observation of the body and the famous non-verbal communication through body language.
Ericksonian Hypnosis considers the individual as unique, and this follows a tailored approach for each patient. This automatically excluded the theories about the ways of thinking and the standardization of the therapeutic method. The individual unconscious is the most requested because it is a vast reservoir of solutions compatible with the patient. The same unconscious expressed in nonverbal communication to bypass the traditional system of cognitive communication. The work is done in altered state of consciousness. This condition appears only after a lengthy rationalization verbal and nonverbal patient's vital signs by the practitioner.
Then in the 1950s emerged a new trend coming from the school called "Palo Alto"
bringing the "new hypnosis". These are additional technical suggestions where new concepts are developed in the sense that the language becomes more permissive in its expressions. It does not say "you get into such a place that is like this and you see it in such a color." Moreover, the notion of "brief therapy called" became synonymous with Ericksonian.
Parallel to this a comprehensive summary of everything that exists in the field is created through the neuro linguistiques (NLP) with Messrs Bandler and Grinder, theorizing the model and the perfect gesture to know to reproduce. Leading to identify the ills in the words or "hard to say" in sickness, in order to get the virtuous circle in which evil be installed, anchored, and self feeds. This represents only 70% of the starting technique.
EMDR is known within the 80 (or eye movement desensitization and reprocessing), but also from Ericksonian techniques. Your eyes communicate non-verbally when you speak.
Everything mentioned techniques for tracking real and efficient work on the unconscious, huge and untapped resource consciously as censored by the ego, the concept of what you are straight away and now.
This pre-supposes that depending on your environment you build a proper business conduct, which results in capacity, leading to values ​​or beliefs, forging your identity of the moment to finally generate a philosophy. The unconscious is that, simply put, effective immediately.
Unfortunately if the solution does not exist here, where she is?
 
In year 90, Olivier Lockert (Hypnotherapist and Teacher Ericksonian Hypnosis) reverses the model and creates the Ericksonian Hypnosis Humanist where this work is finally done extra ordinary state of consciousness (CES), and therefore more aware of ... This is similar the work called transpersonal, and the solution is in the exchange and evolution of the patient.



The nonverbal begins where?

During the first telephone contact terms used in your User oral explanation induce subliminal language your user registration information and your way of restitution. If you speak using words relating to "see" you're more visual, the sound of words and sounds you are hearing; words rather smell you smell; words directed buccal area you are tasting, or a good mixture of all the sensations you're kinesthetic. The answer that you can agree must be verbalized in the same mode of expression than the show. Your position also brings into the conversation whether you are introverted or extroverted, the glass is half full or half empty?

The first physical contact, the flow of your voice, your breathing, eye movements during dialogue, posture right or left, physical tics, tics of language ... all these gestures and words of benign sweat your daily "you" deep For some it goes through an internal dialogue before each response, a form of self censorship that your eyes show your knowledge. Same problems in pathology. The practitioner must observe you in depth to lock on you language, breathing, posture and another to create a real state of empathy.Sometimes some of your words sound like leitmotifs. This allows to know which way the tender exercise therapy.
Then pass a state exchange "mirror" where you are in a state of feeling that the practitioner understands. Warning empathy is a subtle mechanism of understanding without projection of oneself in another, or intellectualization of the pathology of the other.So this is not the sympathy which the person complains sincerely with all his heart the pain of the other in projecting them.
 
To establish that the practitioner is in the down position and he knows nothing. So zero projection of his life in the patient, and only uses the patient's pain through his words, or vice versa. Then comes the moment when the patient is gradually entering a state of acceptance of what the practitioner does or tells him, talking to him he makes her do things short and simple as the patient again mechanically. You scratch your nose, blink of the eye. Then the words used become constraints sprinkled into the conversation.Your unconscious has become ultra communicating because the simple subject, it validates directly. It creates a visual signal such as "walrus". It is the "signaling". Your brain is so close to the second phase of the exercise in non-specific language.

The non-specific is the art of paraphrasing so much to Molière in "the precious ridiculous." "Bring me the amenities of conversation? A chair of course. "
At this stage of the exercise, the patient is altered state of consciousness, the therapist through the use of adjectives related to the lightness suggest a levitation of the hand (the hand that rises automatically). This is done without specifying which, without saying "the hand rises" is a metaphor. Only the unconscious knows exercise. In an exercise called the method of Rossi, the right hand will rise to certain problems, left to offer solutions, they can join, or when communicating on each metaphor or solutions. The patient communicates in nonverbal and unbeknownst to itself, allowing the therapist to know where is the work of solution. Just as each question asked by the therapist, the subconscious responds.


During treatment, the language used should be as neutral as light, as positive as possible. Above all, never say "I'll hurt you" or "it does not hurt." Why?
The reptilian brain does not understand the denial, and receives information as a child of six years. The subtle nonverbal is to divert attention to another area which is not solicited. Example in the case of a bite on his right arm, bring attention to the other arm.To relieve pain, try to put them into a pleasant memory in the subject. All these techniques can effectively act without giving a direct order.
Among the disabled and the elderly, exercise imaginations of gender dissociation (be here physically and mentally elsewhere) can cause the brain to disconnect pain centers.
 
The nonverbal is present.
It does not say "you have more or less badly hurt." Only the construction of a story, a tale brings a dream tour to the door of the unconscious, the time needed to provide care.Breathing in these exercises is driving the development of well-being. Imagination guided by the therapist through the language of the senses creates the rest.
The bottom left to read between the lines to communicate with the unconscious.
Give an illusory choice between two similar things that invalidates the negative, "you have the choice between getting up to go to coffee or getting up to look out the window."The choice to stay in bed is evacuated. You wake up.
Speaking otherwise, the person who says "I can not walk" ... should be required to say "I'm sitting and I can see, hear, taste, talk ...." They are reframing that disarm the evil being.
In conclusion, I quote Mr. Milton Erickson:
"All your life you learned ... and you can sort through your memories, your hopes,
your expectations and desires, and organize your learning differently so that this new organization to serve your evolution and your well-being "

Dimitri BULAN Hypnotherapist Practitioner.

Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans English hypnotherapy
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 11:00

 

La pratique de l’Hypnose existe officiellement depuis 1841 lorsque le chirurgien écossais James BRAID édicte le principe de cet autre état de conscience (EMC, état modifié de conscience).

En 1891 le professeur Hyppolite BERNSTEIN invente le terme « psychothérapie » qui définit une technique de langage créant un autre état de conscience afin de faire passer des phrases simples en direct au cerveau. Cet état modifié de conscience permet aux suggestions hypnotiques d’activer un mécanisme inconscient de solution ou dérivatif de souffrances.

 

Avec le professeur Milton H ERICKSON, l’hypnose devient « éricksonienne ».

Lors de sa jeunesse il observe avec assiduité ses sœurs et se rend compte qu’il existe des signes extérieurs au langage verbal. Elles pouvaient dire « oui » et les mouvements du corps trahissaient un «  non » silencieux. C’est le début de la calibration, cette observation fine du corps ainsi que la fameuse communication non verbale par l’expression corporelle.

L’Hypnose Ericksonienne considère l’individu comme unique, et de cela découle une approche sur mesure pour chaque patient. Cela exclue d’office les théories sur les manières de penser et la standardisation de la méthode thérapeutique. L’inconscient individuel est la partie la plus sollicitée car il est un vaste réservoir de solutions compatibles avec le patient. Ce même inconscient s’exprime en communication non verbale permettant de contourner le système classique de communication cognitif. Le travail est effectué en état modifié de conscience. Cet état apparaît uniquement après un long travail de rationalisation verbale et non verbale des signes vitaux du patient par le praticien.

Puis dans les années 1950 émerge un nouveau courant issu de l’Ecole dite de « Palo Alto »

amenant la « Nouvelle Hypnose ». Ce sont des techniques supplémentaires de suggestions où de nouveaux concepts qui sont élaborés dans le sens où le langage utilisé devient encore plus permissif dans ses expressions. Il n’est pas dit : «  vous rentrez dans tel endroit qui est comme ceci et vous voyez cela de telle couleur ». Par ailleurs, la notion de « thérapie dite brève » devient synonyme d’Ericksonien.

Parallèlement à cela une synthèse globale de tout ce qui existe dans le domaine se crée à travers la programmation neuro linguitique (PNL) avec Messieurs BANDLER et GRINDER ; théorisant le modèle et le geste parfait à connaître pour le reproduire. Amenant à identifier les maux dans les mots ou le « mal à dit » dans la maladie, afin de décrocher le cercle vertueux dans lequel le mal être s’installe, s’ancre et s’auto alimente. Cela ne représente que 70% de la technique de départ.

L’EMDR se fait connaître dans les années 80(ou le mouvement des yeux, désensibilisation et retraitement), mais est également issu des techniques Ericksoniennes. Vos yeux  communiquent en non verbal lorsque vous parlez.

Tout ce cheminement de techniques évoquées permettant un travail réel et efficient sur l’inconscient, ressource immense et non exploitée de façon consciente car censurée par l’égo ; cette notion de ce que vous êtes tout de suite et maintenant.

Cela pré-suppose qu’en fonction de votre environnement vous générez un comportement adéquat, qui entraine des capacités, qui aboutissent à des croyances ou des valeurs, forgeant votre identité du moment ; pour générer finalement une philosophie. L’inconscient c’est cela, pour faire simple en application immédiate.

Malheureusement si la solution n’existe pas ici, où existe-t-elle ?

 Dans les année 90, Olivier LOCKERT (Hypnothérapeute et Enseignant en Hypnose Ericksonienne) inverse le modèle éricksonien et crée l’ Hypnose Humaniste où finalement ce travail se fait en état extra ordinaire de conscience (EEC), donc plus de conscience…Cela s’apparente aux travaux dits transpersonnels, et la solution est dans l’échange et l’évolution du patient.

 

 

 

Le non verbal commence où ?

 

Lors du premier contact téléphonique les termes utilisés dans votre mode d’explication orale induisent en langage subliminal votre mode d’enregistrement des informations et votre mode de restitution. Si vous parlez en utilisant des mots relatifs à « voir », vous êtes plutôt visuel ; des mots sur le son et les bruits vous êtes auditif ; des mots plutôt odeurs vous êtes olfactif ; des mots orientés zone buccale vous êtes gustatif ; ou un bon mélange de toutes les sensations vous êtes kinesthésique. La réponse qui ne peut que vous convenir doit être verbalisée dans le même mode d’expression que celui de l’émission. Votre position dans la conversation amène également à savoir si vous êtes introverti ou extraverti, le verre est-il à moitié plein ou à moitié vide ?

 

Au premier contact physique, le débit de votre voix, votre respiration, les mouvements oculaires lors du dialogue, la posture droite ou gauche, les tics physiques, les tics de langage…tous ces gestes et mots anodins du quotidien transpirent votre « vous » profond. Pour certains cela passe par un dialogue intérieur avant chaque réponse, une forme d’auto censure que vos yeux expriment à votre insu. Idem dans les problématiques de pathologies. Le praticien doit vous observer en profondeur pour se caler sur vous en langage, respiration, posture et autre afin de créer un état réel d’empathie. Il arrive que certains de vos mots résonnent comme des leitmotive. Cela permettant de savoir dans quel sens tendre l’exercice thérapeutique.

Puis passe un état d’échange « miroir » où vous êtes en état de sentir que le praticien comprend. Attention l’empathie est un mécanisme subtil de compréhension sans projection de soi dans l’autre, ni d’intellectualisation de la pathologie de l’autre. Donc cela n’est pas la sympathie dans laquelle la personne plaint sincèrement de tout son cœur les  douleurs de l’autre en s’y projetant.

 Pour établir cela le praticien est en position basse ; il ne sait rien. Donc zéro projection de sa vie chez le patient, et seul le patient utilise ses maux à travers ses mots, ou l’inverse. Puis vient le moment où le patient entre progressivement dans un état d’acceptation de ce que le praticien fait ou lui dit ; en lui parlant il lui fait faire des gestes courts et simples que le patient refait machinalement. Vous vous grattez le nez, clignez de l’œil. Puis les mots utilisés deviennent des sujétions saupoudrées dans la conversation. Votre inconscient est devenu ultra communicant car sur les sujétions simples, il valide directement. Il crée un signal visuel du type « morse ». C’est le « signaling ». Votre cerveau est donc près pour la deuxième phase de l’exercice en langage non spécifique.

 

Le non spécifique est l’art de la périphrase si cher à Molière dans « les précieuses ridicules ». « Amenez moi donc les commodités de la conversation ? Une chaise bien sûr. »

A ce stade de l’exercice, le patient est en état modifié de conscience, le thérapeute peut par l’utilisation d’adjectifs qualificatifs relatifs à la légèreté suggérer une lévitation de la main (la main qui se lève automatiquement). Cela se fait sans indiquer laquelle, sans dire « la main se lève » c’est une métaphore. Seul l’inconscient connaît l’exercice. Lors d’un exercice dit de la Méthode de Rossi, la main droite se lèvera pour certaines problématiques, la gauche pour proposer des solutions, elles se rejoindront peut être ; ou lors de la métaphore chacune communique sur la ou les solutions. Le patient communique en non verbal et à l’insu de lui-même, permettant au thérapeute de savoir où en est le travail de solution. De même qu’à chaque question posée par le thérapeute, l’inconscient répond.

 

 

Lors de soins, le langage utilisé doit être le plus neutre, le plus léger, le plus positif possible. Surtout ne jamais dire « je vais vous faire mal » ou « cela ne fait pas mal ». Pourquoi ?

Le cerveau reptilien ne comprend pas la négation, et reçoit l’information comme un enfant de six ans. La subtilité non verbale est de détourner l’attention sur une autre zone qui n’est pas sollicitée. Exemple dans le cas d’une piqûre sur le bras droit, amenez l’attention sur l’autre bras. Pour soulager les douleurs, essayez de les répartir sur un souvenir agréable chez le sujet. Toutes ces techniques permettent efficacement d’agir sans donner directement l’ordre.

Chez les handicapés et les personnes âgées, les exercices d’imaginations du genre dissociation (être ici physiquement et mentalement ailleurs) permettent d’amener le cerveau à se débrancher des centres de douleurs.

 Le non verbal est présent.

Il n’est pas dit « vous n’avez plus mal ou moins mal ». Seule la construction d’une histoire, d’un conte amène une rêverie guidée vers la porte de l’inconscient le temps nécessaire de prodiguer des soins. Dans ces exercices la respiration est le moteur de la mise en place du bien être. L’imagination guidée par le thérapeute à travers le langage des cinq sens crée le reste.

Le fond reste de lire entre les lignes pour communiquer avec l’inconscient.

Donner un choix illusoire entre deux choses similaires qui invalide le négatif ; « vous avez le choix entre vous lever pour aller au café ou vous lever pour regarder par la fenêtre ». Le choix de rester couché est évacué. Vous vous levez.

Parler autrement ; la personne qui dit « je ne peux plus marcher »…devra être amenée à dire « je suis assis et je peux voir, entendre, goûter, parler… ». Ce sont des recadrages qui désamorcent le mal être.

En conclusion, je citerai Monsieur Milton Erickson :

Toute votre vie vous avez appris...et vous pouvez faire le tri dans vos souvenirs, vos espoirs,

vos anticipations et vos désirs, et organiser différemment vos apprentissages de façon à ce que cette nouvelle organisation serve votre évolution et votre bien-être

 Auteur :

Dimitri BULAN Hypnothérapeute Praticien.

Consultation au 06 17 55 32 69

commandé par :

DOC' AMP - La revue pratique des aides médico-psychologiques

 

P

 


Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans Hypnose
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 11:27

Le Parisien said in brief that

" Facebook andhis famous band of "friends" can cause asthma attacks caused by stress of theconnection in people weakened. "The newspaper recounts an Italian study published in the Lancet, whose authors' describe a young man of 18 suddenly prone to asthma attacks during the summer. His mother questioned and discovered that depressed afterbreaking up with his girlfriend who was removed from its list of "friends". ""Taking a newnickname, the young man managed to become her"friend "on Facebook. [...] Intrigued,doctors note when he made ​​a connection with each new crisis, "says Le Parisien. The news paper notes that "following advice from a psychologist, the boy decided not to goon Facebook and her asthma has disappeared. "

Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans English hypnotherapy
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 11:20

Science et Vie, February 2011

Science Life and asks:

"Will there be one day repair damage caused by multiple sclerosis? 

An international team (UK, France, Japan) opened a serious lead. "Magazine says that" it is to stimulate the natural self-healing abilities of the brain to reconstruct the "jacket" insulating nerve fibers destroyed by MS. "The magazine says that" this sheath, formed myelin is produced by specialized cells: oligodendrocytes.

 If a lesion appears, oligodendrocyte stem cells migrate to the site, are transformed into mature oligodendrocytes and boost the production of myelin. This process does not work in MS. "Brahim Nait Oumesmar, the French team, said:" Our objective was to identify what factors blocked the repair. The RXRy emerged as a key protein. Life science and states that this protein "is also essential for the production of myelin. However, the RXRy disappears when MS develops.

"Evercooren Anne Baron-Van, Institute of Brain and spinal cord (Pairs), notes that" it is a good drug target for the potential in stem cells brain. "The magazine notes that" synthetic molecules - the rexinoids - are already known to interact with RXRy. Failing to prevent the outbreak of the disease, treatments based rexinoids could promote regeneration and repair of myelin sheaths.

MS

try hypnotherapy to improve your condition

http://www.hypnobulan.fr

Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans English hypnotherapy
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 11:12

According to research, delaying sex allows a more satisfactory and more stable over time.

Couples who have sex as early as during a first date or the first month of their meeting, have the worst results in terms of relationships.

"What seems to happen is that if couples find themselves in bed too early, this area of the rewards of the relationship beyond the decision-making, and keeps couples in a relationship that might not be the best for them in the long term "says researcher Dean Busby.

The complex nature of sex

Past research on sexual relations and its association with the quality of the relationship, revealed two different paradigms. In one, sexual relations are considered essential to develop a relationship, since that allows partners to assess their sexual compatibility.Following this line of thought, the couples who married before having tested their sexual chemistry might be in danger of missing marital and marriage

 

The opposing view posits that couples who delay or refrain from sexual intimacy during the beginning of their relationship to enable communication, and other social processes, to be the basis of their attraction towards each another. This idea essentially states that early sex may be harmful to their relationship, away from the communication, commitment and ability to face adversity.

Past studies have shown that the link relationship / sex is complex. For example, a 2004 study of nearly 300 students living relationship has shown that when couples were heavily involved, sex was more likely to be perceived as a positive turning point in the relationship, which increased the understanding, commitment, confidence and sense of security. However, when the commitment and emotional expressions were low, initiating sex was significantly longer considered a negative event, evoking regret, uncertainty, discomfort and forced apologies.

 

 

Early sexual intercourse

In his study, published in the Journal of Family Psychology [1], Busby and his colleagues specifically looked at the timing of intercourse. They recruited 2035 individuals heterosexuals who had a mean age of 36 years and were married for the first time.Participants reported their first intercourse with their wives present, they also answered questions on communication, assessing how they express empathy and understanding vis-à-vis their partners, and how they sending clear messages to their partner, and other topics.

Other chapters of the questionnaire were focused on satisfying the relationship and its stability, the latter characteristic was gauged by three issues: the frequency of their disputes or disagreements, how often they thought their relationship was coming to term and are how many times they were separated for being together.

 

Individuals were categorized according to whether they had:

 

 early sex (or to meet them within a month after they started dating)

 sex late (between one month and two years after their meeting)

 and those who waited until marriage.

The relationships between couples are more successful when a person waits longer to have sex even before marriage, while those who shared their beds less than a month after their meeting showed the worst outcomes.

 

Compared with the group in early sex, those who waited until marriage have assessed the stability of their marital relationships 22% better, assessed the satisfaction of their relationship higher than 20% rated the quality of their sex 15% better and have evaluated their communication in 12% more torque

"Curiously, nearly 40% of couples have already had a sexual experience first or second time they were dating, but we suspect that if you ask these same couples early in their relationship: 'do you trust this person to keep your pet for several weeks ", there are many who do not respond in the affirmative, which means they leave more easily strangers touching their bodies they will leave them to keep their cat" Busby said.

 

He added that these couples are waiting to have sex to assess the confidence they canput in their partner, the quality of their communication and they share the same values in life "before the plunge sexual short circuiting their decision-making abilities. "

Scientists will replicate their study on a larger sample in a longitudinal study in whichparticipants will be monitored over time. "We are particularly interested in people whoreport wanting to wait for initial reports, but that does not follow their beliefs," saidBusby.

Sociologists refer to the results of this study, saying that couples who have a honeymoontoo early, prioritizing sex at the start of their relationship, often feel their relationship asunderdeveloped when it comes to qualities that make a stable relationship, and theirspouses trustworthy.

This is because religious beliefs often play an important role for couples who choose to wait, that Busby and his colleagues have monitored the influence of the involvement of religion in their analysis.

"Irrespective of the religiosity, the wait can build the relationship on communication processes more developed, and this improves the long-term stability and satisfaction in the relationship, "he said.

Experts say this could come from improved communication between individuals whoremained chaste before marriage. Those who wait will find many other ways tocommunicate their affection. They could spend more time talking about their expectations.

 

 

HTTP://WWW.HYPNOBULAN.FR

 

http://www.insoliscience.fr/?Retarder-le-sexe-ameliore-les&artpage=1-2

Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans English hypnotherapy
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 14:50

Libération
Under its "sports", Libération publishes an interview with Karine Schaal, an engineer at the Institute for Biomedical Research and Epidemiology of Sport (Irme), who "conducted a study on the psychological health of athletes highest level. " 
The specialist explains first why launch such a study: "A decree of 16 June 2006 required the athletes a medical examination including psychological assessment twice a year. These athletes are highly publicized, and some cases of depression are attracting a lot: it spreads the idea that sport in high doses is not healthy. " 
Kari Schaal continues: "We established a grid of 52 entries study: potential trouble sleeping, eating behavior, anxiety, depression, alcohol abuse, etc.. More than 2000 athletes from seven sports categories participated in the study. " 
The researcher said the results "are very reassuring. The practice of sport at a high level does not damage mental health. The prevalence of psychological disorders is comparable for these athletes to the rest of the population. They are even more protected, less than 1% of cases of major depression, 2.6% cons. 
Kari Schaal added that "the results are different depending on the sport. For example, athletes from an aesthetic discipline are more prone to anxiety disorders. This can be explained by the fact that their success is linked to a jury. "

http://www.hypnobulan.fr

Repost 0
Published by hypnotherapeute 76 - dans English hypnotherapy

Présentation

  • : HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • HYPNOSE ERICKSONIENNE et coaching de vie Le Havre Honfleur Deauville Fécamp Yvetôt
  • : Hypnose éricksonienne, PNL (Programmation Neuro Linguistique ), EMDR et psychothérapie hypnotique sur Le Havre / Fecamp / Honfleur / Deauville / Pont Audemer / Jumièges / Yvetot...soutien téléphonique tarifé également.Programme " joueur", alcoolisme, drogue, victime, de pervers (e) narcissique ... (à votre service depuis 1995)
  • Contact

Profil

  • HYPNOTHERAPEUTE
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)
  • Hypnothérapeute, Praticien Programmation Neuro Linguistique (Coaching). Diplômé de l'IFHE en Hypnose Ericksonienne, Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste, PNL. A votre domicile et à votre service depuis 1995. LE HAVRE HONFLEUR DEAUVILLE FECAMP YVETOT 0617553269. (autres villes dans le secteur)

Recherche